Alors que la Première ministre britannique Theresa May tente actuellement d'obtenir le soutien de son parlement à un projet d'accord de retrait négocié avec l'UE, la Flandre se prépare à toutes les éventualités. Son ministre-président, Geert Bourgeois (N-VA), espère toutefois que le sens des responsabilités prévaudra et qu'un deal pourra être conclu par les deux parties. "C'est un moment historique tellement important pour la prospérité des Britanniques, mais aussi pour la nôtre, avec 16.000 de nos PME concernées", a-t-il souligné.

Pour venir en aide à ces entreprises, le ministre de l'Economie, Philippe Muyters (N-VA) a présenté vendredi son plan d'action. Ce dernier comprend entre autres une hausse du budget de l'agence flamande à l'exportation de 1,9 million d'euros. Un helpdesk consacré au Brexit sera également mis à disposition des compagnies, afin de les conseiller et de leur donner des informations sur d'éventuels subsides ou d'autres possibilités de financement.

Des experts temporaires de la Flandre sont par ailleurs déployés temporairement au Royaume-Uni pour venir en aide aux sociétés concernées. Le gouvernement régional appelle par ailleurs l'Union européenne à prévoir des mesures compensatoires dans son budget pluriannuel 2021-2027 pour soutenir les acteurs économiques qui seront touchés par le départ du Royaume-Uni de l'UE.

"Un Brexit sans accord mettrait 28.000 emplois flamands en danger", a estimé M. Bourgeois, rappelant que le Royaume-Uni constitue le quatrième marché d'exportation de la Flandre.

Alors que la Première ministre britannique Theresa May tente actuellement d'obtenir le soutien de son parlement à un projet d'accord de retrait négocié avec l'UE, la Flandre se prépare à toutes les éventualités. Son ministre-président, Geert Bourgeois (N-VA), espère toutefois que le sens des responsabilités prévaudra et qu'un deal pourra être conclu par les deux parties. "C'est un moment historique tellement important pour la prospérité des Britanniques, mais aussi pour la nôtre, avec 16.000 de nos PME concernées", a-t-il souligné. Pour venir en aide à ces entreprises, le ministre de l'Economie, Philippe Muyters (N-VA) a présenté vendredi son plan d'action. Ce dernier comprend entre autres une hausse du budget de l'agence flamande à l'exportation de 1,9 million d'euros. Un helpdesk consacré au Brexit sera également mis à disposition des compagnies, afin de les conseiller et de leur donner des informations sur d'éventuels subsides ou d'autres possibilités de financement. Des experts temporaires de la Flandre sont par ailleurs déployés temporairement au Royaume-Uni pour venir en aide aux sociétés concernées. Le gouvernement régional appelle par ailleurs l'Union européenne à prévoir des mesures compensatoires dans son budget pluriannuel 2021-2027 pour soutenir les acteurs économiques qui seront touchés par le départ du Royaume-Uni de l'UE. "Un Brexit sans accord mettrait 28.000 emplois flamands en danger", a estimé M. Bourgeois, rappelant que le Royaume-Uni constitue le quatrième marché d'exportation de la Flandre.