La mère du petit garçon nie toutefois les faits. "La présomption d'innocence est de mise mais ses explications n'ont pas convaincu le juge d'instruction", a commenté le procureur du roi.

La mère, Lina Haji, est apparue dès le départ comme suspecte. Six éléments ont été mis en évidence par les enquêteurs: des traces de sang ont été relevées dans la maison familiale qui avait été nettoyée. Du sang humain a été retrouvé sur du linge lessivé (le sang doit encore être identifié). Un couteau de cuisine - potentielle arme du crime - a aussi été retrouvé nettoyé. La mère n'est pas cohérente sur son emploi du temps de mercredi, un joggeur a reconnu la maman comme une personne croisée non loin de la découverte du corps. Et, finalement, une clé de la maison, appartenant vraisemblablement à la mère, a été retrouvée à coté de la dépouille.

L'autopsie du garçonnet n'a pas encore pu livrer tous ses résultats si ce n'est des traces d'égorgement et d'objet pointu sur le thorax.

La mère avancerait des problèmes avec son ex-mari. Celui-ci a toutefois été mis hors de cause."Il n'est pas établi que la mère soit connue pour avoir des problèmes psychologiques", a précisé le procureur du roi.

Les investigations vont se poursuivre, notamment dans la maison familiale.

Levif.be avec Belga

La mère du petit garçon nie toutefois les faits. "La présomption d'innocence est de mise mais ses explications n'ont pas convaincu le juge d'instruction", a commenté le procureur du roi. La mère, Lina Haji, est apparue dès le départ comme suspecte. Six éléments ont été mis en évidence par les enquêteurs: des traces de sang ont été relevées dans la maison familiale qui avait été nettoyée. Du sang humain a été retrouvé sur du linge lessivé (le sang doit encore être identifié). Un couteau de cuisine - potentielle arme du crime - a aussi été retrouvé nettoyé. La mère n'est pas cohérente sur son emploi du temps de mercredi, un joggeur a reconnu la maman comme une personne croisée non loin de la découverte du corps. Et, finalement, une clé de la maison, appartenant vraisemblablement à la mère, a été retrouvée à coté de la dépouille. L'autopsie du garçonnet n'a pas encore pu livrer tous ses résultats si ce n'est des traces d'égorgement et d'objet pointu sur le thorax. La mère avancerait des problèmes avec son ex-mari. Celui-ci a toutefois été mis hors de cause."Il n'est pas établi que la mère soit connue pour avoir des problèmes psychologiques", a précisé le procureur du roi. Les investigations vont se poursuivre, notamment dans la maison familiale. Levif.be avec Belga