" Une révolution dans le domaine de la protection des animaux. " " La Wallonie pionnière en Europe. " " L'animal enfin reconnu comme un être sensible... " L'adoption définitive, le 3 octobre, du Code wallon du bien-être animal a été saluée de tous côtés. Porté par le ministre régional Carlo Di Antonio (CDH), le texte a été approuvé par le parlement de Wallonie à la quasi-unanimité (67 voix pour, 2 abstentions). L'organisation de défense des animaux Gaia a parlé d'un vote " historique ". " C'est une belle récompense pour moi, mais aussi pour tous ceux qui ont travaillé sur ce texte ", s'est félicité Carlo Di Antonio. Tous les acteurs de la protection animale reconnaissent la forte valeur symbolique du Code, qui dépoussière la loi du 14 août 1986. Toutefois, certains d'entre eux nous assurent que le diable se cache dans les détails : une lecture attentive du texte ferait craindre une mainmise des milieux extrêmes de la cause animale sur la politique menée par le ministre.
...