Zaventem, la commune du bouillant et radical CD&V Eric Van Rompuy, est loin d'être quitte de la présence francophone au conseil communal : au contraire, la liste UF y gagne un siège et fera ainsi jeu égal avec le vainqueur local du scrutin, la N-VA, qui y décroche sept sièges.

Grimbergen (+ 2 sièges francophones ) et Dilbeek (un élu francophone) enregistrent aussi une progression francophone au prochain conseil communal, et ce dans des communes sans facilités linguistiques. Alors qu'à Wezembeek-Oppem, la commune à facilités du bourgmestre MR non nommé François Van Hoobrouck, c'est encore Byzance : la liste unilingue francophone progresse de 1,7% de voix et alignera 19 élus.

La tache d'huile francophone tant redoutée par la Flandre n'a pas fini de se répandre dans les urnes. BHV scindé ou pas, la polarisation linguistique a encore de beaux jours devant elle.

Pierre Havaux

Zaventem, la commune du bouillant et radical CD&V Eric Van Rompuy, est loin d'être quitte de la présence francophone au conseil communal : au contraire, la liste UF y gagne un siège et fera ainsi jeu égal avec le vainqueur local du scrutin, la N-VA, qui y décroche sept sièges. Grimbergen (+ 2 sièges francophones ) et Dilbeek (un élu francophone) enregistrent aussi une progression francophone au prochain conseil communal, et ce dans des communes sans facilités linguistiques. Alors qu'à Wezembeek-Oppem, la commune à facilités du bourgmestre MR non nommé François Van Hoobrouck, c'est encore Byzance : la liste unilingue francophone progresse de 1,7% de voix et alignera 19 élus. La tache d'huile francophone tant redoutée par la Flandre n'a pas fini de se répandre dans les urnes. BHV scindé ou pas, la polarisation linguistique a encore de beaux jours devant elle. Pierre Havaux