Le ministre MR déplore la décision prise par le gouvernement régional qui, selon lui, accroîtra le "chaos" pour les usagers de l'autoroute. Il regrette également l'absence de concertation avec les autres entités. "Bruxelles n'est pas une île", a déclaré le ministre Willy Borsus qui répondait à la place de M. Bellot.

A l'entrée de la ville, les flux automobiles seront réorganisés sur quatre bandes: une pour chacun des 3 tunnels de sortie de l'E40 vers Meiser, Montgomery et Schuman et une quatrième qui permet de gérer l'insertion de la bretelle "Communautés" et la sortie de la voie Emeraude/Diamant.

La première phase de réaménagement du segment routier aura lieu, à l'issue du déclassement de son statut d'autoroute. Selon la RTBF, un dispositif transitoire devrait être mis en place l'an prochain.

Dans la majorité bruxelloise, le groupe cdH du parlement régional a demandé la suspension du projet.

Le ministre MR déplore la décision prise par le gouvernement régional qui, selon lui, accroîtra le "chaos" pour les usagers de l'autoroute. Il regrette également l'absence de concertation avec les autres entités. "Bruxelles n'est pas une île", a déclaré le ministre Willy Borsus qui répondait à la place de M. Bellot. A l'entrée de la ville, les flux automobiles seront réorganisés sur quatre bandes: une pour chacun des 3 tunnels de sortie de l'E40 vers Meiser, Montgomery et Schuman et une quatrième qui permet de gérer l'insertion de la bretelle "Communautés" et la sortie de la voie Emeraude/Diamant. La première phase de réaménagement du segment routier aura lieu, à l'issue du déclassement de son statut d'autoroute. Selon la RTBF, un dispositif transitoire devrait être mis en place l'an prochain. Dans la majorité bruxelloise, le groupe cdH du parlement régional a demandé la suspension du projet.