"Charles Michel répond ainsi à une invitation du bourgmestre de la localité, Maxime Daye. L'agenda en lien avec le sommet de l'OTAN qui réunit une quarantaine de chefs d'états et de Gouvernements à Bruxelles ces 11 et 12 juillet n'est en effet pas compatible avec un déplacement à Saint-Pétersbourg", a indiqué lundi le porte-parole du Premier ministre.

"Charles Michel répond ainsi à une invitation du bourgmestre de la localité, Maxime Daye. L'agenda en lien avec le sommet de l'OTAN qui réunit une quarantaine de chefs d'états et de Gouvernements à Bruxelles ces 11 et 12 juillet n'est en effet pas compatible avec un déplacement à Saint-Pétersbourg", a indiqué lundi le porte-parole du Premier ministre.