La séance s'est tenue mercredi en présence de Philippe Devos, ancien président de l'organisation estudiantine et aujourd'hui anesthésiste-réanimateur. Elle visait surtout à apprendre aux comités de baptême à "repérer les signes avant-coureurs d'un coma éthylique et les inciter à réagir rapidement si un cas ne peut être évité", selon un communiqué de l'AGEL.

L'Association a rappelé par ailleurs "qu'elle dispose chaque année d'un poste médical avancé lors de ses manifestations les plus importantes (St-Nicolas et St-Torè) afin de garantir une sécurité maximale".

"L'expérience montre aussi que la consommation d'alcool encadrée, et quasi exclusivement de bière, comme c'est le cas lors des baptêmes, permet aux jeunes étudiants de mieux cerner leurs limites et présente nettement moins de risques que la consommation isolée et rapide d'alcools forts (binge drinking)", a encore précisé l'AGEL.

Ces précautions interviennent à la suite du coma éthylique d'une jeune étudiante de l'Université catholique de Louvain, qui a été largement relayé par les médias.

Le Vif.be, avec Belga

La séance s'est tenue mercredi en présence de Philippe Devos, ancien président de l'organisation estudiantine et aujourd'hui anesthésiste-réanimateur. Elle visait surtout à apprendre aux comités de baptême à "repérer les signes avant-coureurs d'un coma éthylique et les inciter à réagir rapidement si un cas ne peut être évité", selon un communiqué de l'AGEL. L'Association a rappelé par ailleurs "qu'elle dispose chaque année d'un poste médical avancé lors de ses manifestations les plus importantes (St-Nicolas et St-Torè) afin de garantir une sécurité maximale". "L'expérience montre aussi que la consommation d'alcool encadrée, et quasi exclusivement de bière, comme c'est le cas lors des baptêmes, permet aux jeunes étudiants de mieux cerner leurs limites et présente nettement moins de risques que la consommation isolée et rapide d'alcools forts (binge drinking)", a encore précisé l'AGEL. Ces précautions interviennent à la suite du coma éthylique d'une jeune étudiante de l'Université catholique de Louvain, qui a été largement relayé par les médias. Le Vif.be, avec Belga