Les avocats de la famille syrienne qui essaie d'obtenir un visa humanitaire dans notre pays n'ont pas encore réagi à la nouvelle que le cabinet Francken ne doit pas délivrer de visa. "Pour la raison simple, que nous n'avons pas encore reçu l'arrêt", déclare l'avocate Mieke Van den Broeck. "Manifestement, le Secrétaire d'État Theo Francken l'a eu grâce à ses contacts au Conseil du Contentieux des Étrangers - nous ne sommes que de simples avocats, et nous recevons cet arrêt par voie normale. J'espère que ce sera aujourd'hui.

Les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws écrivent ce lundi que le Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) ne doit pas délivrer de visa à la famille syrienne. D'après le Conseil du Contentieux des Étrangers, qui avait d'abord imposé au cabinet Francken de délivrer un visa, les avocats de la famille ont commis une erreur de procédure. Francken en déduit que les astreintes sont annulées, même si le juge doit encore en décider.

Les avocats de la famille syrienne qui essaie d'obtenir un visa humanitaire dans notre pays n'ont pas encore réagi à la nouvelle que le cabinet Francken ne doit pas délivrer de visa. "Pour la raison simple, que nous n'avons pas encore reçu l'arrêt", déclare l'avocate Mieke Van den Broeck. "Manifestement, le Secrétaire d'État Theo Francken l'a eu grâce à ses contacts au Conseil du Contentieux des Étrangers - nous ne sommes que de simples avocats, et nous recevons cet arrêt par voie normale. J'espère que ce sera aujourd'hui. Les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws écrivent ce lundi que le Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) ne doit pas délivrer de visa à la famille syrienne. D'après le Conseil du Contentieux des Étrangers, qui avait d'abord imposé au cabinet Francken de délivrer un visa, les avocats de la famille ont commis une erreur de procédure. Francken en déduit que les astreintes sont annulées, même si le juge doit encore en décider.