Selon le Standaard, l'association sportive Bloso, qui organise le Gordel chaque automne, n'est pas très enthousiaste à lancer les préparatifs cette année, après la conclusion d'un accord prévoyant la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Le parcours sportif autour de Bruxelles est en effet historiquement lié à cette revendication flamande.

Maintenir le caractère flamand

Interrogé ce jeudi matin sur la VRT, M. Muyters admet qu'il existe "ici et là une certaine lassitude" chez les organisateurs du parcours. Il se dit ouvert à un concept "totalement nouveau", mais l'abandon de l'événement n'est "pas une option".

Le Gordel, qui attire des dizaines de milliers de personnes chaque année, reste un événement sportif incontournable, a-t-il fait valoir. En outre, il est nécessaire de continuer de marquer le caractère flamand de la périphérie bruxelloise "avec ou sans scission de BHV", estime le ministre N-VA.

Levif.be, avec Belga

Selon le Standaard, l'association sportive Bloso, qui organise le Gordel chaque automne, n'est pas très enthousiaste à lancer les préparatifs cette année, après la conclusion d'un accord prévoyant la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Le parcours sportif autour de Bruxelles est en effet historiquement lié à cette revendication flamande. Maintenir le caractère flamand Interrogé ce jeudi matin sur la VRT, M. Muyters admet qu'il existe "ici et là une certaine lassitude" chez les organisateurs du parcours. Il se dit ouvert à un concept "totalement nouveau", mais l'abandon de l'événement n'est "pas une option". Le Gordel, qui attire des dizaines de milliers de personnes chaque année, reste un événement sportif incontournable, a-t-il fait valoir. En outre, il est nécessaire de continuer de marquer le caractère flamand de la périphérie bruxelloise "avec ou sans scission de BHV", estime le ministre N-VA. Levif.be, avec Belga