Un blocage juridique fédéral

La Fédération Wallonie Bruxelles a reçu les 200.000 autotests commandés pour ses écoles par Caroline Désir (PS), ministre francophone de l'Éducation. Leur mise à disposition via les Services de Promotion de la Santé à l'école (centre PSE) est pour l'instant bloquée par un arrêté royal. Daté du 24 mars 2021, ce dernier ne prévoit que la mise à disposition d'autotests aux personnes via les officines de pharmacie. Jean-François Mahieu, porte-parole de la ministre de l'Éducation, regrette la situation. Il décrit une situation "urgente" face aux clusters qui pourraient se développer dans les écoles. Ce blocage juridique aurait été signalé le 22 avril au ministre de la Santé et au Commissaire Covid, Pedro Facon. "La situation est la même pour les écoles néerlandophones et germanophones", précise le porte-parole.

Déblocage imminent

Ce matin, le cabinet du ministre Franck Vandenbroucke promet un déblocage rapide. France Dammel, porte-parole francocphone, assure que l'arrêté modifié a été signé hier avec effet rétroactif et envoyé ce matin au Palais Royal de Bruxelles. Les autotests devraient donc être disponibles "rapidement" dans les écoles de la Fédération. Le testing ne concernera que les établissements qui auront détecté un cluster (foyer).

Anaelle Lucina.

Un blocage juridique fédéralLa Fédération Wallonie Bruxelles a reçu les 200.000 autotests commandés pour ses écoles par Caroline Désir (PS), ministre francophone de l'Éducation. Leur mise à disposition via les Services de Promotion de la Santé à l'école (centre PSE) est pour l'instant bloquée par un arrêté royal. Daté du 24 mars 2021, ce dernier ne prévoit que la mise à disposition d'autotests aux personnes via les officines de pharmacie. Jean-François Mahieu, porte-parole de la ministre de l'Éducation, regrette la situation. Il décrit une situation "urgente" face aux clusters qui pourraient se développer dans les écoles. Ce blocage juridique aurait été signalé le 22 avril au ministre de la Santé et au Commissaire Covid, Pedro Facon. "La situation est la même pour les écoles néerlandophones et germanophones", précise le porte-parole.Déblocage imminent Ce matin, le cabinet du ministre Franck Vandenbroucke promet un déblocage rapide. France Dammel, porte-parole francocphone, assure que l'arrêté modifié a été signé hier avec effet rétroactif et envoyé ce matin au Palais Royal de Bruxelles. Les autotests devraient donc être disponibles "rapidement" dans les écoles de la Fédération. Le testing ne concernera que les établissements qui auront détecté un cluster (foyer).Anaelle Lucina.