"On a beaucoup de dégâts matériels. Humainement on s'en sort bien. Une dame a été blessée après l'orage et a été hospitalisée pour une fracture du bassin. Une fois que la météo s'est calmée, elle est sortie de sa caravane, mais comme c'était glissant, elle est tombée", a d'emblée spécifié le directeur du camping, André Quoilin.

Ce camping est situé sur la commune de Hamoir, en Ardenne, entre Durbuy et Aywaille. Il est donc entouré de forêts et de rochers. Une zone destinée au tourisme de passage se trouve par ailleurs au pied de la rivière.

"Beaucoup de branches d'arbres ont volé et sont tombées, des caravanes ont été abîmées. Que dire des personnes qui sont en tente, certains ont eu la peur de leur vie", a souligné le directeur. Ce lieu de résidence pour certains, et de vacances pour d'autres, est sans dessus-dessous. Les dégâts sont importants et des départs prématurés sont à prévoir. Concrètement, l'inventaire des dégâts n'a pas pu encore être réalisé.

Le directeur et les occupants du camping sont pour l'heure en train de se remettre de leurs émotions. "Maintenant, tout est une questions d'assurance", a conclu M. Quoilin.

La phase d'urgence communale déclenchée à Hamoir

"En deuxième partie de nuit, les pompiers de la zone Hemeco ont été sollicités pour mener différentes interventions à la suite d'un orage très conséquent", précise le bourgmestre. Un envol de toiture est notamment survenu dans le village de Fairon et des arbres sont tombés en différents endroits à Comblain-Fairon. Ces chutes d'arbres "ont entraîné plusieurs interventions avec des blessés potentiels", dont l'une dans un camp scout d'une trentaine de jeunes, ajoute Michel Legros. Une branche est tombée sur une tente du camp qui se déroule actuellement au "parc des Polonais". Un jeune a dû être hospitalisé d'urgence pour un poignet fracturé et le reste du groupe a été relogé. Une personne a aussi été hospitalisée pour une fracture du bassin à la suite de chutes de branches et d'arbres au camping privé du Rocher de la Vierge. Des caravanes ont été sinistrées. Les occupants ont été rassemblés dans la cafétéria. La phase communale du plan d'urgence a été déclenchée, indique le bourgmestre faisant fonction. La priorité est mise sur la mobilité vendredi matin, car de nombreuses voiries sont encore bloquées par des arbres. Outre les pompiers, la police, le service communal des travaux et des bûcherons indépendants ont été appelés en renfort.

La foudre sur une maison à La Hulpe et une inondation à Ottignies

Lors des orages survenus dans la nuit de jeudi à vendredi, la foudre s'est abattue sur une habitation à La Hulpe et une inondation a été constatée à Ottignies, a-t-on appris auprès de la zone de secours du Brabant wallon.

Contrairement à d'autres régions du pays, le Brabant wallon a été peu touché par l'orage qui a traversé son territoire. Les pompiers wavriens sont néanmoins intervenus, vendredi matin vers 2h45, dans une propriété située le long de l'avenue Adèle, à La Hulpe, où une maison a été frappée par la foudre. Les dégâts sont limités. Trois heures plus tard, les mêmes sapeurs ont été appelés dans l'allée de Clerlande, à Ottignies, où une maison a été affectée par une inondation.

Une rue de Beaumont dévastée par la tempête

Les orages qui se sont abattus sur Leval-Chaudeville (Beaumont) ont provoqué d'importants dégâts dans une rue. Des arbres ont été arrachés et projetés sur les toitures. On ne déplore pas de blessés.

Une tempête a traversé le chemin de Saint-Laurent à Leval-Chaudeville, durant la nuit de jeudi à vendredi, indiquent les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est. Des arbres ont été déracinés et se sont effondrés sur les toitures de plusieurs maisons. Les dégâts matériels sont importants mais aucun blessé n'est à déplorer. Des poteaux électriques ont été sectionnés, des routes bloquées à la suite de chutes d'arbres et des véhicules endommagés. Deux toitures, au moins, ont été arrachées. Selon les hommes du feu, les dommages se sont concentrés sur cette zone, comme si une petite tornade l'avait traversée. La tempête a également touché les villages de Thirimont et Leugnies.

Mettet particulièrement touchée par des inondations et dégâts de toiture

La commune de Mettet (province de Namur) a été particulièrement touchée par les orages violents qui ont sévi dans la nuit de jeudi à vendredi, a indiqué le colonel Marc Gilbert des pompiers de la zone Val de Sambre. Les équipes sont intervenues principalement pour des routes inondées, des toitures arrachées ou encore des arbres déracinés.

La pluie et le vent ont été responsables de nombreux dégâts dans la commune de Mettet. Des dégâts de toiture, des corniches percées ou encore des routes inondées ont été constatés. De nombreux arbres sont également tombés sur les câbles électriques, précise le colonel. À Mettet toujours, un cheval a perdu la vie, coincé dans son enclos inondé, tandis que des bus de l'entrepôt de Saint-Gérard n'ont pas su sortir directement vendredi matin à la suite d'arbres encombrant la route.

Un camp scout évacué à Izier (Durbuy)

Un camp scout, situé à Izier (Durbuy) a dû être évacué dans la nuit de jeudi à vendredi, peu avant 04h00, à la suite des fortes intempéries, a-t-on appris auprès du Cozilux, le dispatching central de la zone de secours Luxembourg. Les tentes se sont envolées. Une septantaine de de personnes se trouvaient sur ce camp installé au chemin de l'étang. Personne n'a été blessé.

Quatre minibus des pompiers et de la Protection Civile ont été envoyés sur place pour prendre les personnes en charge et les transporter vers une salle à l'abri à Tohogne. Une cellule psycho-sociale a aussi été mise en place. Par ailleurs, la région de Barvaux et d'Erezée a été fortement balayée par les intempéries ayant causé une quinzaine de chutes d'arbres. Aucun dégât majeur n'est à signaler mais les pompiers étaient toujours mobilisés dans ce secteur vendredi en début de journée.

Près de 200 interventions pour la zone Dinaphi

Les pompiers de la zone Dinaphi ont été sollicités à près de 200 reprises dans la nuit de jeudi à vendredi en raison de puissants orages, a indiqué le porte-parole de la zone, Gilles Boonen.

Les premiers appels liés à ces orages ont eu lieu vers 2h10 et concernaient les communes de Walcourt et Florennes. "On a eu une centaine d'appels en très peu de temps pour des arbres sur des routes, des routes inondées, des avaloirs bouchés ou encore des parties de toiture arrachées. Le toit d'une habitation s'est même entièrement envolé à Walcourt. On peut parler d'une mini-tornade." Une seconde vague d'interventions a eu lieu vers 3h00 dans les communes d'Havelange, Ciney, Hamois, Dinant et Yvoir. "Il s'agissait plus d'arbres et de fils sur les routes et d'inondations", a encore précisé Gilles Boonen. Certaines de ces chutes d'arbres et de fils électriques se sont produites sur des axes routiers comme la N4 à Ciney ou Emptinne (Hamois) et ont nécessité l'intervention rapide des pompiers. Vendredi matin, les hommes de la zone Dinaphi étaient toujours à pied d'oeuvre. Les orages n'ont par ailleurs fait aucun blessé. (

"On a beaucoup de dégâts matériels. Humainement on s'en sort bien. Une dame a été blessée après l'orage et a été hospitalisée pour une fracture du bassin. Une fois que la météo s'est calmée, elle est sortie de sa caravane, mais comme c'était glissant, elle est tombée", a d'emblée spécifié le directeur du camping, André Quoilin. Ce camping est situé sur la commune de Hamoir, en Ardenne, entre Durbuy et Aywaille. Il est donc entouré de forêts et de rochers. Une zone destinée au tourisme de passage se trouve par ailleurs au pied de la rivière. "Beaucoup de branches d'arbres ont volé et sont tombées, des caravanes ont été abîmées. Que dire des personnes qui sont en tente, certains ont eu la peur de leur vie", a souligné le directeur. Ce lieu de résidence pour certains, et de vacances pour d'autres, est sans dessus-dessous. Les dégâts sont importants et des départs prématurés sont à prévoir. Concrètement, l'inventaire des dégâts n'a pas pu encore être réalisé. Le directeur et les occupants du camping sont pour l'heure en train de se remettre de leurs émotions. "Maintenant, tout est une questions d'assurance", a conclu M. Quoilin. "En deuxième partie de nuit, les pompiers de la zone Hemeco ont été sollicités pour mener différentes interventions à la suite d'un orage très conséquent", précise le bourgmestre. Un envol de toiture est notamment survenu dans le village de Fairon et des arbres sont tombés en différents endroits à Comblain-Fairon. Ces chutes d'arbres "ont entraîné plusieurs interventions avec des blessés potentiels", dont l'une dans un camp scout d'une trentaine de jeunes, ajoute Michel Legros. Une branche est tombée sur une tente du camp qui se déroule actuellement au "parc des Polonais". Un jeune a dû être hospitalisé d'urgence pour un poignet fracturé et le reste du groupe a été relogé. Une personne a aussi été hospitalisée pour une fracture du bassin à la suite de chutes de branches et d'arbres au camping privé du Rocher de la Vierge. Des caravanes ont été sinistrées. Les occupants ont été rassemblés dans la cafétéria. La phase communale du plan d'urgence a été déclenchée, indique le bourgmestre faisant fonction. La priorité est mise sur la mobilité vendredi matin, car de nombreuses voiries sont encore bloquées par des arbres. Outre les pompiers, la police, le service communal des travaux et des bûcherons indépendants ont été appelés en renfort. Lors des orages survenus dans la nuit de jeudi à vendredi, la foudre s'est abattue sur une habitation à La Hulpe et une inondation a été constatée à Ottignies, a-t-on appris auprès de la zone de secours du Brabant wallon.Contrairement à d'autres régions du pays, le Brabant wallon a été peu touché par l'orage qui a traversé son territoire. Les pompiers wavriens sont néanmoins intervenus, vendredi matin vers 2h45, dans une propriété située le long de l'avenue Adèle, à La Hulpe, où une maison a été frappée par la foudre. Les dégâts sont limités. Trois heures plus tard, les mêmes sapeurs ont été appelés dans l'allée de Clerlande, à Ottignies, où une maison a été affectée par une inondation. Les orages qui se sont abattus sur Leval-Chaudeville (Beaumont) ont provoqué d'importants dégâts dans une rue. Des arbres ont été arrachés et projetés sur les toitures. On ne déplore pas de blessés. Une tempête a traversé le chemin de Saint-Laurent à Leval-Chaudeville, durant la nuit de jeudi à vendredi, indiquent les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est. Des arbres ont été déracinés et se sont effondrés sur les toitures de plusieurs maisons. Les dégâts matériels sont importants mais aucun blessé n'est à déplorer. Des poteaux électriques ont été sectionnés, des routes bloquées à la suite de chutes d'arbres et des véhicules endommagés. Deux toitures, au moins, ont été arrachées. Selon les hommes du feu, les dommages se sont concentrés sur cette zone, comme si une petite tornade l'avait traversée. La tempête a également touché les villages de Thirimont et Leugnies. La commune de Mettet (province de Namur) a été particulièrement touchée par les orages violents qui ont sévi dans la nuit de jeudi à vendredi, a indiqué le colonel Marc Gilbert des pompiers de la zone Val de Sambre. Les équipes sont intervenues principalement pour des routes inondées, des toitures arrachées ou encore des arbres déracinés.La pluie et le vent ont été responsables de nombreux dégâts dans la commune de Mettet. Des dégâts de toiture, des corniches percées ou encore des routes inondées ont été constatés. De nombreux arbres sont également tombés sur les câbles électriques, précise le colonel. À Mettet toujours, un cheval a perdu la vie, coincé dans son enclos inondé, tandis que des bus de l'entrepôt de Saint-Gérard n'ont pas su sortir directement vendredi matin à la suite d'arbres encombrant la route. Un camp scout, situé à Izier (Durbuy) a dû être évacué dans la nuit de jeudi à vendredi, peu avant 04h00, à la suite des fortes intempéries, a-t-on appris auprès du Cozilux, le dispatching central de la zone de secours Luxembourg. Les tentes se sont envolées. Une septantaine de de personnes se trouvaient sur ce camp installé au chemin de l'étang. Personne n'a été blessé.Quatre minibus des pompiers et de la Protection Civile ont été envoyés sur place pour prendre les personnes en charge et les transporter vers une salle à l'abri à Tohogne. Une cellule psycho-sociale a aussi été mise en place. Par ailleurs, la région de Barvaux et d'Erezée a été fortement balayée par les intempéries ayant causé une quinzaine de chutes d'arbres. Aucun dégât majeur n'est à signaler mais les pompiers étaient toujours mobilisés dans ce secteur vendredi en début de journée. Les pompiers de la zone Dinaphi ont été sollicités à près de 200 reprises dans la nuit de jeudi à vendredi en raison de puissants orages, a indiqué le porte-parole de la zone, Gilles Boonen.Les premiers appels liés à ces orages ont eu lieu vers 2h10 et concernaient les communes de Walcourt et Florennes. "On a eu une centaine d'appels en très peu de temps pour des arbres sur des routes, des routes inondées, des avaloirs bouchés ou encore des parties de toiture arrachées. Le toit d'une habitation s'est même entièrement envolé à Walcourt. On peut parler d'une mini-tornade." Une seconde vague d'interventions a eu lieu vers 3h00 dans les communes d'Havelange, Ciney, Hamois, Dinant et Yvoir. "Il s'agissait plus d'arbres et de fils sur les routes et d'inondations", a encore précisé Gilles Boonen. Certaines de ces chutes d'arbres et de fils électriques se sont produites sur des axes routiers comme la N4 à Ciney ou Emptinne (Hamois) et ont nécessité l'intervention rapide des pompiers. Vendredi matin, les hommes de la zone Dinaphi étaient toujours à pied d'oeuvre. Les orages n'ont par ailleurs fait aucun blessé. (