Stijn Saelens avait été abattu le 31 janvier 2012 dans son château de Wingene (Flandre occidentale).

En première instance, André Gyselbrecht (67 ans), Pierre Serry (67 ans), Evert de Clercq (54 ans) et Franciscus Larmit (41 ans) avaient été condamnés à respectivement 27, 21, 27 et 15 ans de prison. Le parquet de Flandre occidentale avaient fait appel du jugement, ainsi qu'André Gyselbrecht, Evert de Clercq et Franciscus Larmit.

André Gyselbrecht est suspecté d'avoir commandité l'assassinat de son beau-fils. Pierre Serry a servi d'intermédiaire lors de la planification des faits. Le corps de la victime a été retrouvé deux semaines après l'assassinat, à proximité d'un chalet appartenant à M. Serry à Maria-Aalter.

Evert de Clercq a joué un rôle dans le recrutement du tueur -décédé entre-temps- Antonius van Bommel, un constat que l'intéressé dément avec force. Le tueur a été emmené au chateau de Wingene le jour même par son neveu Franciscus Larmit. Ce dernier a toujours réfuté savoir ce que son oncle avait l'intention de faire à Wingene. M. Larmit a par contre avoué avoir apporté son aide pour enterrer le corps de la victime.

Seuls les délais de dépôt des conclusions ont été établis lundi après-midi. Les avocats ne se sont pas exprimés sur la liste des témoins ni sur d'éventuelles questions de procédures. La cour a en effet établi des délais contraignants. Les parties doivent déposer leurs dernières conclusions de synthèse d'ici le 22 février. Actuellement, seuls trois témoins ont été sollicités par les parties, alors qu'onze personnes avaient été appelées à témoigner en première instance. La cour espère débuter le traitement de l'affaire le 18 mars et le délibéré le 22 du même mois.

Stijn Saelens avait été abattu le 31 janvier 2012 dans son château de Wingene (Flandre occidentale). En première instance, André Gyselbrecht (67 ans), Pierre Serry (67 ans), Evert de Clercq (54 ans) et Franciscus Larmit (41 ans) avaient été condamnés à respectivement 27, 21, 27 et 15 ans de prison. Le parquet de Flandre occidentale avaient fait appel du jugement, ainsi qu'André Gyselbrecht, Evert de Clercq et Franciscus Larmit. André Gyselbrecht est suspecté d'avoir commandité l'assassinat de son beau-fils. Pierre Serry a servi d'intermédiaire lors de la planification des faits. Le corps de la victime a été retrouvé deux semaines après l'assassinat, à proximité d'un chalet appartenant à M. Serry à Maria-Aalter.Evert de Clercq a joué un rôle dans le recrutement du tueur -décédé entre-temps- Antonius van Bommel, un constat que l'intéressé dément avec force. Le tueur a été emmené au chateau de Wingene le jour même par son neveu Franciscus Larmit. Ce dernier a toujours réfuté savoir ce que son oncle avait l'intention de faire à Wingene. M. Larmit a par contre avoué avoir apporté son aide pour enterrer le corps de la victime. Seuls les délais de dépôt des conclusions ont été établis lundi après-midi. Les avocats ne se sont pas exprimés sur la liste des témoins ni sur d'éventuelles questions de procédures. La cour a en effet établi des délais contraignants. Les parties doivent déposer leurs dernières conclusions de synthèse d'ici le 22 février. Actuellement, seuls trois témoins ont été sollicités par les parties, alors qu'onze personnes avaient été appelées à témoigner en première instance. La cour espère débuter le traitement de l'affaire le 18 mars et le délibéré le 22 du même mois.