Présentant mardi l'ajustement budgétaire 2010 de la Communauté devant la Commission des Finances, M. Antoine a souligné qu'au moment où la Flandre annonce un équilibre budgétaire pour 2011 et même 91 millions de marges, "nous allons encore emprunter 815 millions".

"Et si l'on ajoute 832 millions de solidarité pour la Région wallonne, on mesure l'écart qui nous sépare du nord. C'est un divorce qui coûterait très cher, a-t-il averti. Le ministre a aussi rappelé que l'écart négatif enregistré par Bruxelles par rapport à la moyenne des impôts payés dans le pays ne cesse de croître et s'est multiplié par 5 en quelques années.

Il a dès lors mis en garde ceux qui auraient envie de voir les dépenses augmenter dans certains secteurs: attention à ne pas s'écarter de notre trajectoire, a-t-il lancé, pour justifier l'un des axes de son ajustement.

LeVif.be, avec Belga

Présentant mardi l'ajustement budgétaire 2010 de la Communauté devant la Commission des Finances, M. Antoine a souligné qu'au moment où la Flandre annonce un équilibre budgétaire pour 2011 et même 91 millions de marges, "nous allons encore emprunter 815 millions". "Et si l'on ajoute 832 millions de solidarité pour la Région wallonne, on mesure l'écart qui nous sépare du nord. C'est un divorce qui coûterait très cher, a-t-il averti. Le ministre a aussi rappelé que l'écart négatif enregistré par Bruxelles par rapport à la moyenne des impôts payés dans le pays ne cesse de croître et s'est multiplié par 5 en quelques années. Il a dès lors mis en garde ceux qui auraient envie de voir les dépenses augmenter dans certains secteurs: attention à ne pas s'écarter de notre trajectoire, a-t-il lancé, pour justifier l'un des axes de son ajustement. LeVif.be, avec Belga