Après le survol de la région de Maasmechelen durant une vingtaine de minutes vers 19h30, l'hélicoptère s'est posé dans un terrain industriel à Lanklaar. Vers 21h15, un second hélicoptère de la police s'est posé. Une demi-heure plus tard les deux appareils sont reppartis de Lanklaar. Alain Remue, qui dirige la cellule des personnes disparues, est monté à bord du premier hélicoptère. La raison de ces nouvelles recherches n'est pas établie. Le parquet n'était pas disponible dans la soirée pour fournir des éclaircissements.

De nouvelles informations sont apparues concernant le militaire en fuite. Il a ainsi vécu, il y a deux ans, dans un chalet du domaine de loisirs le "Sparrendal", situé dans le Dilserbos à Dilsen-Stokkem (Limbourg), selon VRT NWS. En 2019, il a déménagé à une autre adresse. Jürgen Conings connaissait donc le quartier comme sa poche, ce qui peut expliquer pourquoi il a pu passer sous le radar pendant des semaines.

Depuis deux semaines, les forces de l'ordre sont à la poursuite du militaire en cavale. Les recherches se concentrent principalement sur le parc national de Haute Campine.

Jeudi dernier, une zone forestière située entre Niel-bij As, Lanklaar et Neeroeteren a été balayée par des militaires. On savait déjà que la voiture de J. Conings avait été retrouvée dans cette zone.

Après le survol de la région de Maasmechelen durant une vingtaine de minutes vers 19h30, l'hélicoptère s'est posé dans un terrain industriel à Lanklaar. Vers 21h15, un second hélicoptère de la police s'est posé. Une demi-heure plus tard les deux appareils sont reppartis de Lanklaar. Alain Remue, qui dirige la cellule des personnes disparues, est monté à bord du premier hélicoptère. La raison de ces nouvelles recherches n'est pas établie. Le parquet n'était pas disponible dans la soirée pour fournir des éclaircissements. De nouvelles informations sont apparues concernant le militaire en fuite. Il a ainsi vécu, il y a deux ans, dans un chalet du domaine de loisirs le "Sparrendal", situé dans le Dilserbos à Dilsen-Stokkem (Limbourg), selon VRT NWS. En 2019, il a déménagé à une autre adresse. Jürgen Conings connaissait donc le quartier comme sa poche, ce qui peut expliquer pourquoi il a pu passer sous le radar pendant des semaines. Depuis deux semaines, les forces de l'ordre sont à la poursuite du militaire en cavale. Les recherches se concentrent principalement sur le parc national de Haute Campine.Jeudi dernier, une zone forestière située entre Niel-bij As, Lanklaar et Neeroeteren a été balayée par des militaires. On savait déjà que la voiture de J. Conings avait été retrouvée dans cette zone.