Les sept personnes concernées ont récemment reçu un courrier du parquet fédéral qui présume leur implication dans ce dossier de fraude. Il leur est reproché d'avoir fermé les yeux sur des manipulations frauduleuses de date de naissance et de photos d'enfants qui en outre n'étaient pas du tout orphelins.

Les sept suspects comparaîtront prochainement devant la chambre du conseil qui décidera d'un éventuel renvoi en correctionnelle. Ils seront accompagnés de Julienne Mpemba, la figure principale dans le dossier. Cette Belgo-Congolaise de 41 ans provenant de Namur entretenait des contacts jusqu'aux plus hauts niveaux politiques en RDC et en Communauté française. Elle est suspectée de trafic d'êtres humains.

Les sept personnes concernées ont récemment reçu un courrier du parquet fédéral qui présume leur implication dans ce dossier de fraude. Il leur est reproché d'avoir fermé les yeux sur des manipulations frauduleuses de date de naissance et de photos d'enfants qui en outre n'étaient pas du tout orphelins. Les sept suspects comparaîtront prochainement devant la chambre du conseil qui décidera d'un éventuel renvoi en correctionnelle. Ils seront accompagnés de Julienne Mpemba, la figure principale dans le dossier. Cette Belgo-Congolaise de 41 ans provenant de Namur entretenait des contacts jusqu'aux plus hauts niveaux politiques en RDC et en Communauté française. Elle est suspectée de trafic d'êtres humains.