Toute personne voulant prendre une photo de l'Atomium à Bruxelles ou des oeuvres d'art de Jan Fabre à Namur doit en principe demander l'autorisation ou payer des droits d'auteur. Estimant cette pratique dépassée, les libéraux flamands ont pris l'initiative d'inscrire dans le droit d'auteur la liberté de panorama.

Ils veulent concrètement faire primer la liberté de l'individu de prendre des photos dans l'espace public sur la protection des droits d'auteur des oeuvres d'art ou des bâtiments publics.

LIRE AUSSI : Les illuminations de la Tour Eiffel soumises au droit d'auteur