Ce mardi 22 octobre 2019, une action a été mise en place pour tenter de faire bouger les choses. Après que les négociations sur la convention collective de travail aient été interrompues, les travailleurs ont voulu frapper fort en lançant une action de grève devant le siège de l'OTAN à Evere.

Plus de 500 personnes étaient attendues dès 5h du matin ce mardi pour montrer leur mécontentement face au mépris de leurs employeurs. Manque de respect de la part des patrons, conditions de travail de plus en plus dégradantes et recherche du profit à tout prix en dépit du bien-être des agents, c'est ce que reprochent les salariés aux entreprises pour lesquelles ils travaillent.

Certains d'entre eux travaillant à l'aéroport, des risques d'augmentation d'attente dans les files de sécurités sont à prévoir. Une réunion est prévue ce mercredi entre la direction et les syndicats de gardiennage. Si les négociations n'évoluent pas, ceux-ci ne comptent pas renoncer et envisagent de mener d'autres actions, notamment dans les aéroports.

Auteure: Margaux Glamocic (stagiaire)