Le TEC Liège-Verviers vient ainsi de décider de maitenir le doublement des services de contrôle, mesure temporaire qui avait été prise au lendemain de l'intervention des forces de l'ordre à Verviers contre une cellule djihadiste le 15 janvier dernier. Du côté de la SNCB, un appel à la vigilance a été lancé aux cheminots, écrit vendredi L'Echo.

Selon la CGLSB, les agents du TEC Liège-Verviers ne travailleront en outre plus seuls la nuit. Le syndicat souhaite également des actions de sensibilisation des chauffeurs.

A Bruxelles, la Stib a également renforcé la sécurité sur le réseau.

En accord avec l'Organe de coordination de l'analyse de la menace et la police des chemins de fer, la direction de la SNCB a décidé une augmentation de la présence et de la vigilance des services de sécurité et de la police dans les gares et les trains.

Le TEC Liège-Verviers vient ainsi de décider de maitenir le doublement des services de contrôle, mesure temporaire qui avait été prise au lendemain de l'intervention des forces de l'ordre à Verviers contre une cellule djihadiste le 15 janvier dernier. Du côté de la SNCB, un appel à la vigilance a été lancé aux cheminots, écrit vendredi L'Echo. Selon la CGLSB, les agents du TEC Liège-Verviers ne travailleront en outre plus seuls la nuit. Le syndicat souhaite également des actions de sensibilisation des chauffeurs. A Bruxelles, la Stib a également renforcé la sécurité sur le réseau. En accord avec l'Organe de coordination de l'analyse de la menace et la police des chemins de fer, la direction de la SNCB a décidé une augmentation de la présence et de la vigilance des services de sécurité et de la police dans les gares et les trains.