Après plusieurs jours de négociations, le gouvernement wallon a annoncé dans un communiqué avoir conclu un accord budgétaire et a présenté ce jeudi un budget qui "respecte la trajectoire de retour à l'équilibre budgétaire en 2024" malgré les dépenses faites lors de la crise du Covid et des inondations. Le solde de financement ne dépasse pas 207 millions d'euros.

Le solde brut à financer pour les dépenses liées à la crise sanitaire et aux inondations s'élève à 4,134 milliards d'euros (quelque 15 milliards de recettes mais 19 milliards de dépenses), auxquels s'ajoutent 270 millions de déficit du budget ordinaire.

Le gouvernement a également assuré qu'aucune nouvelle taxe ne sera levée en Wallonie en 2022. Le gouvernement envisage par contre différentes mesures structurelles, sans en déterminer précisément la nature. Sont cités dans ce cadre la fusion des outils financiers, l'intégration du Centre Régional d'Aide aux Communes au SPW Intérieur et Action Sociale, le rapprochement des acteurs du secteur de l'eau, la réforme des aides à l'emploi ou encore celle des aides à la formation.

Gros postes de dépense

Parmi les dépenses importantes de la Wallonie en 2022, des montants "très significatifs" seront consacrés aux différentes crises actuellement traversées à savoir la Covid, les Inondations, et la relance, note le communiqué.

A ce stade, ces dépenses se traduisent dans le budget 2022 à hauteur de :

  • Relance et résilience: 1,74 milliard d'euros
  • Inondations : 735 millions d'euros
  • Covid : 362 millions d'euros
Après plusieurs jours de négociations, le gouvernement wallon a annoncé dans un communiqué avoir conclu un accord budgétaire et a présenté ce jeudi un budget qui "respecte la trajectoire de retour à l'équilibre budgétaire en 2024" malgré les dépenses faites lors de la crise du Covid et des inondations. Le solde de financement ne dépasse pas 207 millions d'euros. Le solde brut à financer pour les dépenses liées à la crise sanitaire et aux inondations s'élève à 4,134 milliards d'euros (quelque 15 milliards de recettes mais 19 milliards de dépenses), auxquels s'ajoutent 270 millions de déficit du budget ordinaire. Le gouvernement a également assuré qu'aucune nouvelle taxe ne sera levée en Wallonie en 2022. Le gouvernement envisage par contre différentes mesures structurelles, sans en déterminer précisément la nature. Sont cités dans ce cadre la fusion des outils financiers, l'intégration du Centre Régional d'Aide aux Communes au SPW Intérieur et Action Sociale, le rapprochement des acteurs du secteur de l'eau, la réforme des aides à l'emploi ou encore celle des aides à la formation.Parmi les dépenses importantes de la Wallonie en 2022, des montants "très significatifs" seront consacrés aux différentes crises actuellement traversées à savoir la Covid, les Inondations, et la relance, note le communiqué.A ce stade, ces dépenses se traduisent dans le budget 2022 à hauteur de :