" Aucune plainte n'a été enregistrée ", riposte le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA). Mais qu'en serait-il si ces militaires disposaie...

" Aucune plainte n'a été enregistrée ", riposte le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA). Mais qu'en serait-il si ces militaires disposaient d'un organe officiel chargé de recueillir et traiter leur plainte pour discrimination linguistique ? La Défense compte 26 militaires germanophones : vingt Belges, cinq Allemands et un Italien. Ainsi qu'un agent civil germanophone allemand. Depuis 2012, l'armée belge a enregistré 239 postulants germanophones, belges et étrangers. Elle en a engagé quatorze. Depuis cette date également, tous les engagés germanophones sont belges, à l'exception d'un allemand et d'un italien, en 2017. Depuis 2012 encore, quatre germanophones ont quitté l'armée, à leur demande ou de plein droit. M. La.