Vitesse excessive, conduite sous l'effet de l'alcool, et oubli de la ceinture de sécurité sont les trois "fautes graves" souvent commises par les automobilistes wallons, révèle l'enquête. Les automobilistes justifient leurs fautes par le mauvais état des routes wallonnes.

Selon cette enquête, 69 % des conducteurs Wallons -principalement des hommes-, ont déjà eu un accident, 40 % ont déjà pris le volant en ayant bu au moins 3 verres d'alcool, 35 % ont déjà roulé à plus de 150 km/h sur l'autoroute, 50 % utilisent leur GSM au volant et 15 % ne mettent pas leur ceinture de sécurité.

Du côté de l'IBSR et de la police fédérale de la route, on annonce que des mesures seront renforcées pour lutter contre ces problèmes. "On va intensifier les contrôles, car en luttant contre la vitesse, l'alcool, le GSM au volant et en renforçant le port de la ceinture, on peut sauver de nombreuses vies", a remarqué Michaël Jonniaux, directeur de la police fédérale de la route. "Voici 5 ans, nous menions entre 60 et 65.000 contrôles par an, en 2010, on devrait dépasser pour la première fois le cap des 200.000."

Le Vif.be, avec Belga

Vitesse excessive, conduite sous l'effet de l'alcool, et oubli de la ceinture de sécurité sont les trois "fautes graves" souvent commises par les automobilistes wallons, révèle l'enquête. Les automobilistes justifient leurs fautes par le mauvais état des routes wallonnes. Selon cette enquête, 69 % des conducteurs Wallons -principalement des hommes-, ont déjà eu un accident, 40 % ont déjà pris le volant en ayant bu au moins 3 verres d'alcool, 35 % ont déjà roulé à plus de 150 km/h sur l'autoroute, 50 % utilisent leur GSM au volant et 15 % ne mettent pas leur ceinture de sécurité. Du côté de l'IBSR et de la police fédérale de la route, on annonce que des mesures seront renforcées pour lutter contre ces problèmes. "On va intensifier les contrôles, car en luttant contre la vitesse, l'alcool, le GSM au volant et en renforçant le port de la ceinture, on peut sauver de nombreuses vies", a remarqué Michaël Jonniaux, directeur de la police fédérale de la route. "Voici 5 ans, nous menions entre 60 et 65.000 contrôles par an, en 2010, on devrait dépasser pour la première fois le cap des 200.000." Le Vif.be, avec Belga