Bien que les autorités britanniques aient annoncé jeudi que les victimes seraient toutes chinoises, il est apparu vendredi que plusieurs familles vietnamiennes étaient préoccupées par des parents dont elles n'avaient pas entendu parler depuis un certain temps. Ces personnes pourraient faire partie des corps découverts mercredi. Un femme de 26 ans aurait notamment déclaré par SMS mardi à 23h30 (heure belge) qu'elle ne pouvait plus respirer, soit deux heures avant que le camion arrive à Essex.

Une autre femme de 19 ans aurait eu contact le matin même avec son frère alors qu'elle se trouvait en Belgique. Elle lui aurait signifié son plan de monter à bord d'un container, après quoi elle a éteint son téléphone. La famille de la femme de 26 ans a également fait savoir à la chaîne britannique qu'elle avait versé 30.000 livres sterling à un passeur.