Sans changement de cap, il manquera 35.200 places d'ici 2050, dont 29.800 au niveau secondaire. Le problème se posera dès 2020-2025 à Bruxelles. En 2025, il manquera 5.700 places dans le secondaire bruxellois, et 17.000 en 2050. La pénurie guettera aussi la Wallonie, comme dans l'arrondissement de Liège où il manquera 4.000 places, 2.400 à Nivelles ou encore 2.000 à Namur. Le document confidentiel, remis en novembre aux auteurs du Pacte d'excellence et présenté en mars au séminaire dédié à Spa, évoque le montant de 160 millions d'euros nécessaire d'ici 2025 pour éviter la catastrophe.