Sans changement de cap, il manquera 35.200 places d'ici 2050, dont 29.800 au niveau secondaire. Le problème se posera dès 2020-2025 à Bruxelles. En 2025, il manquera 5.700 places dans le secondaire bruxellois, et 17.000 en 2050. La pénurie guettera aussi la Wallonie, comme dans l'arrondissement de Liège où il manquera 4.000 places, 2.400 à Nivelles ou encore 2.000 à Namur. Le document confidentiel, remis en novembre aux auteurs du Pacte d'excellence et présenté en mars au séminaire dédié à Spa, évoque le montant de 160 millions d'euros nécessaire d'ici 2025 pour éviter la catastrophe.

Sans changement de cap, il manquera 35.200 places d'ici 2050, dont 29.800 au niveau secondaire. Le problème se posera dès 2020-2025 à Bruxelles. En 2025, il manquera 5.700 places dans le secondaire bruxellois, et 17.000 en 2050. La pénurie guettera aussi la Wallonie, comme dans l'arrondissement de Liège où il manquera 4.000 places, 2.400 à Nivelles ou encore 2.000 à Namur. Le document confidentiel, remis en novembre aux auteurs du Pacte d'excellence et présenté en mars au séminaire dédié à Spa, évoque le montant de 160 millions d'euros nécessaire d'ici 2025 pour éviter la catastrophe.