Le défilé militaire sera de retour après un an d'absence. Il sera en revanche encore trop tôt pour tirer le traditionnel feu d'artifices et organiser la fête populaire qui se tient habituellement au parc de Bruxelles.

L'an dernier, la fête nationale avait connu un programme fortement allégé, à cause de la pandémie de coronavirus. Il n'y avait pas eu de défilé militaire, mais un sobre hommage du roi Philippe aux victimes de la Covid-19 et aux personnes qui contribuent à endiguer à endiguer la propagation du coronavirus.

Cette année, il y aura davantage de festivités prévues. Mais la fête nationale restera malgré tout marquée par la pandémie, avec la volonté de mettre à l'honneur les "héros" de la lutte contre la Covid: le personnel de la Défense, de la police, et des services de secours et de sécurité, mais aussi les citoyens ordinaires qui ont participé d'une manière ou d'une autre à l'effort. Ils seront mis en avant lors d'un défilé civil qui débutera à 14h40 sur la place des Palais, avec quatre composantes dédiées à l'enseignement et la jeunesse, la vaccination, les soins de santé et la logistique.

Le gouvernement fédéral a décidé d'également faire signe aux étudiants, dont le parcours a été perturbé par la pandémie. "Pour les remercier du courage qu'ils ont montré pendant cette longue période", selon les mots de la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), des étudiants de différentes universités, hautes écoles et académies ont été invités à assister à la cérémonie depuis la tribune. Cinquante "Be Heroes" y seront aussi installés, des "héros du quotidien" que des proches souhaitent remercier, rassemblés par une initiative citoyenne. Certains seront reçus en audience par le Roi en septembre.

Le défilé militaire débutera à 14h00. On l'annonce "plus "compact et moderne" qu'à l'accoutumée, avec aussi une démonstration "dynamique" de la Défense et de la police fédérale à partir de 14h30. La princesse Elisabeth, qui a passé cette année en formation à l'Ecole royale militaire (ERM), défliera elle aussi.

A l'occasion du '70e anniversaire de la guerre de Corée, environ 25 vétérans membres de la Fraternelle royale du Corps de Volontaires pour la Corée et dix militaires sud-coréens venus spécialement du paus du matin calme participeront au défilé national du 21 juillet.

En un peu plus de deux ans de combats (du 6 mars 1951 à l'armistice du 27 juillet 1953), 101 Belges et deux Luxembourgeois affectés à un bataillon de 700 soldats sont décédés, cinq ont été portés disparus et 478 ont été blessés durant la guerre de Corée, le seul conflit armé de la Guerre froide qui faisait suite à l'invasion du sud du pays par le nord, communiste.

Le défilé célèbrera - outre l'aide à la Nation apportée par l'armée durant la cise sanitaire - le 75e anniversaire de la Marine et de la Force aérienne, ainsi que le centenaire du service de déminage, l'actuel Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins explosifs (SEDEE). Il sera accompagné par la Musique royale des Guides.

Ailleurs en Belgique, des artistes belges monteront sur scène à l'occasion de la fête nationale, avec entre autres Loïc Nottet, Joost Zweegers, Bazart, Zwangere Guy et Roméo Elvis.

En raison du coronavirus, le grand public ne pourra pas assister lui-même aux cérémonies officielles sur la Place des Palais et aux concerts: ceux-ci seront réservés aux invités, parmi lesquels de nombreux "héros du corona".

"Toutes les mesures sanitaires seront respectées afin de garantir la sécurité des invités et des participants", a assuré la chancelerie du Premier ministre.

Les festivités seront retransmises par les médias de service public.

Le défilé militaire sera de retour après un an d'absence. Il sera en revanche encore trop tôt pour tirer le traditionnel feu d'artifices et organiser la fête populaire qui se tient habituellement au parc de Bruxelles.L'an dernier, la fête nationale avait connu un programme fortement allégé, à cause de la pandémie de coronavirus. Il n'y avait pas eu de défilé militaire, mais un sobre hommage du roi Philippe aux victimes de la Covid-19 et aux personnes qui contribuent à endiguer à endiguer la propagation du coronavirus. Cette année, il y aura davantage de festivités prévues. Mais la fête nationale restera malgré tout marquée par la pandémie, avec la volonté de mettre à l'honneur les "héros" de la lutte contre la Covid: le personnel de la Défense, de la police, et des services de secours et de sécurité, mais aussi les citoyens ordinaires qui ont participé d'une manière ou d'une autre à l'effort. Ils seront mis en avant lors d'un défilé civil qui débutera à 14h40 sur la place des Palais, avec quatre composantes dédiées à l'enseignement et la jeunesse, la vaccination, les soins de santé et la logistique. Le gouvernement fédéral a décidé d'également faire signe aux étudiants, dont le parcours a été perturbé par la pandémie. "Pour les remercier du courage qu'ils ont montré pendant cette longue période", selon les mots de la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), des étudiants de différentes universités, hautes écoles et académies ont été invités à assister à la cérémonie depuis la tribune. Cinquante "Be Heroes" y seront aussi installés, des "héros du quotidien" que des proches souhaitent remercier, rassemblés par une initiative citoyenne. Certains seront reçus en audience par le Roi en septembre. Le défilé militaire débutera à 14h00. On l'annonce "plus "compact et moderne" qu'à l'accoutumée, avec aussi une démonstration "dynamique" de la Défense et de la police fédérale à partir de 14h30. La princesse Elisabeth, qui a passé cette année en formation à l'Ecole royale militaire (ERM), défliera elle aussi. A l'occasion du '70e anniversaire de la guerre de Corée, environ 25 vétérans membres de la Fraternelle royale du Corps de Volontaires pour la Corée et dix militaires sud-coréens venus spécialement du paus du matin calme participeront au défilé national du 21 juillet. En un peu plus de deux ans de combats (du 6 mars 1951 à l'armistice du 27 juillet 1953), 101 Belges et deux Luxembourgeois affectés à un bataillon de 700 soldats sont décédés, cinq ont été portés disparus et 478 ont été blessés durant la guerre de Corée, le seul conflit armé de la Guerre froide qui faisait suite à l'invasion du sud du pays par le nord, communiste. Le défilé célèbrera - outre l'aide à la Nation apportée par l'armée durant la cise sanitaire - le 75e anniversaire de la Marine et de la Force aérienne, ainsi que le centenaire du service de déminage, l'actuel Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins explosifs (SEDEE). Il sera accompagné par la Musique royale des Guides. Ailleurs en Belgique, des artistes belges monteront sur scène à l'occasion de la fête nationale, avec entre autres Loïc Nottet, Joost Zweegers, Bazart, Zwangere Guy et Roméo Elvis. En raison du coronavirus, le grand public ne pourra pas assister lui-même aux cérémonies officielles sur la Place des Palais et aux concerts: ceux-ci seront réservés aux invités, parmi lesquels de nombreux "héros du corona". "Toutes les mesures sanitaires seront respectées afin de garantir la sécurité des invités et des participants", a assuré la chancelerie du Premier ministre. Les festivités seront retransmises par les médias de service public.