1000 euros pour une matinée : les chers ménages d'Olivier Maroy (MR) pour André Gilles et Stéphane Moreau

16/03/17 à 06:00 - Mise à jour à 09:17

Source: Le Vif/l'express

C'était dans "une autre vie", dit Olivier Maroy (MR), aujourd'hui un des plus pugnaces Robespierre de la commission d'enquête Publifin, "au point que, souvent, la présidente doit me calmer", s'amuse-t-il. C'est à croire que parfois, vos existences passées vous rattrapent.

Parce que dans cette autre vie-là, avant d'être député wallon, Olivier Maroy était journaliste à la RTBF, où il régnait sur les dimanches midis. Et parce qu'il faisait aussi, comme certains de ses collègues et confrères, ce que la profession surnomme "des ménages", à savoir des prestations pour des sociétés (animation de débats, de conférences, de séminaires d'entreprises, etc.) Le tout étant, bien entendu, scrupuleusement rémunéré, et normalement signalé à la hiérarchie rédactionnelle, qui doit donner son accord.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires