Les plants étaient cultivés sur une surface de 200 m2, où les enquêteurs "ont découvert une installation électrique professionnelle permettant d'éclairer et de chauffer les six pièces de culture parfaitement calfeutrées", selon le communiqué du parquet.

"Le système de ventilation également des plus performants permettait qu'aucune odeur de cannabis ne soit perceptible depuis l'extérieur du bâtiment", est-il précisé.

Outre ces plants, qui représentent près de 340 kg de cannabis et qui ont été détruits, les enquêteurs ont saisi "160 lampes de 600 watts ainsi que 14 ventilateurs, 8 régulateurs de ventilation, 8 chauffages et un booster de croissance".

Un suspect de 26 ans, en séjour illégal en Belgique a été placé sous mandat d'arrêt.

AFP

Les plants étaient cultivés sur une surface de 200 m2, où les enquêteurs "ont découvert une installation électrique professionnelle permettant d'éclairer et de chauffer les six pièces de culture parfaitement calfeutrées", selon le communiqué du parquet."Le système de ventilation également des plus performants permettait qu'aucune odeur de cannabis ne soit perceptible depuis l'extérieur du bâtiment", est-il précisé.Outre ces plants, qui représentent près de 340 kg de cannabis et qui ont été détruits, les enquêteurs ont saisi "160 lampes de 600 watts ainsi que 14 ventilateurs, 8 régulateurs de ventilation, 8 chauffages et un booster de croissance".Un suspect de 26 ans, en séjour illégal en Belgique a été placé sous mandat d'arrêt.AFP