"Nous pensons que l'eau de l'usine Starlight Sweaters a été empoisonnée ou contaminée", a déclaré un policier en charge du secteur industriel, Mahfuzur Rahman. De nombreux ouvriers de cette usine située à Gazipur, à la périphérie de la capitale, Dacca, ont été hospitalisés pour des vomissements. Un responsable administratif de l'usine, Based Ali, a indiqu qu'il pourrait y avoir jusqu'à 600 ouvriers affectés. L'industrie textile au Bangladesh, un pilier de l'économie, a été endeuillée en avril par l'effondrement d'un immeuble, qui a fait 1.129 morts. Cet accident industriel, le pire dans l'histoire du Bangladesh, a jeté une lumière crue sur les conditions de travail et de sécurité des ouvriers travaillant à des cadences infernales pour des marques occidentales de prêt-à-porter. (Belga)

"Nous pensons que l'eau de l'usine Starlight Sweaters a été empoisonnée ou contaminée", a déclaré un policier en charge du secteur industriel, Mahfuzur Rahman. De nombreux ouvriers de cette usine située à Gazipur, à la périphérie de la capitale, Dacca, ont été hospitalisés pour des vomissements. Un responsable administratif de l'usine, Based Ali, a indiqu qu'il pourrait y avoir jusqu'à 600 ouvriers affectés. L'industrie textile au Bangladesh, un pilier de l'économie, a été endeuillée en avril par l'effondrement d'un immeuble, qui a fait 1.129 morts. Cet accident industriel, le pire dans l'histoire du Bangladesh, a jeté une lumière crue sur les conditions de travail et de sécurité des ouvriers travaillant à des cadences infernales pour des marques occidentales de prêt-à-porter. (Belga)