Au sein du groupe Volkswagen, a été mis en place un fonds d'innovation pour encourager des projets d'entreprise innovants. Il y a environ 18 mois, a été présenté un projet qui utilise la MEB dans un yacht. Au début, l'idée a été jugée absurde. Mais ensuite, Volkswagen a appris à connaître le partenaire potentiel, Silent Yachts. La marque automobile a été impressionnée par l'engagement de ce constructeur de bateaux propulsés à l'énergie solaire en matière de neutralité carbone et considéré depuis longtemps comme un pionnier de la durabilité dans le secteur. Volkswagen a alors discuté avec Michael Köhler, CEO de Silent Yachts, pour faire avancer les choses.

Michel Köhler, de son côté, se réjouit de cette collaboration: "En tant que créateur et constructeur de yachts propulsés à l'énergie solaire, l'efficacité des groupes motopropulseurs constitue un thème crucial pour nous. Il existe une multitude de moteurs et de batteries, mais un système complexe autonome qui peut tout faire, de la recharge des batteries par des panneaux solaires à l'intégration d'un générateur et d'une alimentation externe, est plutôt rare. Par le passé, nous avions incorporé un système de batterie et de moteur. Nous en étions très satisfaits et nous avons parcouru des milliers et des milliers de miles dans différents océans et même traversé l'Atlantique grâce à ce système. Le problème était l'échelle et la disponibilité de livraison." C'est Cupra en Espagne qui s'est occupé du design tandis que Volkswagen fournit le groupe motopropulseur basé sur la MEB, c'est-à-dire les batteries, les onduleurs commandés par impulsions et les moteurs d'origine Volkswagen.

Les éditeurs de logiciel adaptent en outre les applications, car un onduleur commandé par impulsions est programmé différemment sur une voiture et sur un yacht. Silent-Yachts peut ensuite encore adapter les interfaces des logiciels à ses besoins. Le projet actuel est d'installer jusqu'à 6 batteries par yacht et de permettre une puissance de 500 kW pour des yachts d'une longueur de 50 pieds et plus, capables de parcourir 160 km par jour uniquement à l'énergie solaire. L'objectif de Volkswagen et de Silent Yachts est de mettre un modèle à l'eau dans le courant de l'année 2022. Reste à voir ensuite combien seront construits, et là c'est le marché qui devra décider. Une chose est certaine: la production d'un bateau prend nettement plus de temps que la construction d'une voiture!

Au sein du groupe Volkswagen, a été mis en place un fonds d'innovation pour encourager des projets d'entreprise innovants. Il y a environ 18 mois, a été présenté un projet qui utilise la MEB dans un yacht. Au début, l'idée a été jugée absurde. Mais ensuite, Volkswagen a appris à connaître le partenaire potentiel, Silent Yachts. La marque automobile a été impressionnée par l'engagement de ce constructeur de bateaux propulsés à l'énergie solaire en matière de neutralité carbone et considéré depuis longtemps comme un pionnier de la durabilité dans le secteur. Volkswagen a alors discuté avec Michael Köhler, CEO de Silent Yachts, pour faire avancer les choses. Michel Köhler, de son côté, se réjouit de cette collaboration: "En tant que créateur et constructeur de yachts propulsés à l'énergie solaire, l'efficacité des groupes motopropulseurs constitue un thème crucial pour nous. Il existe une multitude de moteurs et de batteries, mais un système complexe autonome qui peut tout faire, de la recharge des batteries par des panneaux solaires à l'intégration d'un générateur et d'une alimentation externe, est plutôt rare. Par le passé, nous avions incorporé un système de batterie et de moteur. Nous en étions très satisfaits et nous avons parcouru des milliers et des milliers de miles dans différents océans et même traversé l'Atlantique grâce à ce système. Le problème était l'échelle et la disponibilité de livraison." C'est Cupra en Espagne qui s'est occupé du design tandis que Volkswagen fournit le groupe motopropulseur basé sur la MEB, c'est-à-dire les batteries, les onduleurs commandés par impulsions et les moteurs d'origine Volkswagen. Les éditeurs de logiciel adaptent en outre les applications, car un onduleur commandé par impulsions est programmé différemment sur une voiture et sur un yacht. Silent-Yachts peut ensuite encore adapter les interfaces des logiciels à ses besoins. Le projet actuel est d'installer jusqu'à 6 batteries par yacht et de permettre une puissance de 500 kW pour des yachts d'une longueur de 50 pieds et plus, capables de parcourir 160 km par jour uniquement à l'énergie solaire. L'objectif de Volkswagen et de Silent Yachts est de mettre un modèle à l'eau dans le courant de l'année 2022. Reste à voir ensuite combien seront construits, et là c'est le marché qui devra décider. Une chose est certaine: la production d'un bateau prend nettement plus de temps que la construction d'une voiture!