Les Alpine A110 Trackside seront utilisées par les pilotes Fernando Alonso et Esteban Ocon pour leurs déplacements quotidiens sur les Grands-Prix européens. Du capot à l'arrière de la voiture en passant par le toit, à l'instar de l'A521, les Alpine A110 Trackside arborent les couleurs historiques d'Alpine en compétition: le bleu, le blanc et le rouge, synonymes de l'héritage d'Alpine en matière de course automobile et couleurs des drapeaux français et britannique.

Les A110 Trackside sont basées sur l'A110S, la version la plus puissante de l'A110. Avec une puissance de 292 ch et un poids de 1.114 kg, cette voiture de sport à présente un rapport poids/puissance impressionnant de 262 ch/tonne (3,8 kg/ch). Rappelons que l'actuelle Alpine A110 n'a techniquement rien à voir avec la légendaire Berlinette A110 "Tour de France" des années 60-70 (et championne du monde des rallyes en 1973!): même si elle s'en inspire sur le plan du style et qu'elle voit elle aussi le jour dans l'usine de l'avenue de Breauté à Dieppe.

Créée en son temps par le fondateur d'Alpine Jean Rédélé, elle possède une architecture totalement différente, avec un moteur arrière monté en position centrale et non plus en porte-à-faux, comme sur les Berlinettes que faisaient virevolter naguère sur les routes tortueuses de l'arrière-pays niçois ou de Corse (liste non exhaustive...) les Jean Vinatier, Jean-Luc Thérier, Jean-Claude Andruet, Jean-Pierre Nicolas et autre Bernard Darniche.

Les Alpine A110 Trackside seront utilisées par les pilotes Fernando Alonso et Esteban Ocon pour leurs déplacements quotidiens sur les Grands-Prix européens. Du capot à l'arrière de la voiture en passant par le toit, à l'instar de l'A521, les Alpine A110 Trackside arborent les couleurs historiques d'Alpine en compétition: le bleu, le blanc et le rouge, synonymes de l'héritage d'Alpine en matière de course automobile et couleurs des drapeaux français et britannique. Les A110 Trackside sont basées sur l'A110S, la version la plus puissante de l'A110. Avec une puissance de 292 ch et un poids de 1.114 kg, cette voiture de sport à présente un rapport poids/puissance impressionnant de 262 ch/tonne (3,8 kg/ch). Rappelons que l'actuelle Alpine A110 n'a techniquement rien à voir avec la légendaire Berlinette A110 "Tour de France" des années 60-70 (et championne du monde des rallyes en 1973!): même si elle s'en inspire sur le plan du style et qu'elle voit elle aussi le jour dans l'usine de l'avenue de Breauté à Dieppe.Créée en son temps par le fondateur d'Alpine Jean Rédélé, elle possède une architecture totalement différente, avec un moteur arrière monté en position centrale et non plus en porte-à-faux, comme sur les Berlinettes que faisaient virevolter naguère sur les routes tortueuses de l'arrière-pays niçois ou de Corse (liste non exhaustive...) les Jean Vinatier, Jean-Luc Thérier, Jean-Claude Andruet, Jean-Pierre Nicolas et autre Bernard Darniche.