La conclusion de cette étude est la suivante : "Les risques de sécurité associés aux voitures électriques s'appliquent également, dans de nombreux cas, aux voitures conventionnelles. En outre, il existe de nombreuses réglementations (internationales et nationales) relatives à la sécurité auxquelles les voitures conventionnelles et électriques doivent se conformer. Les risques de sécurité qui ressortent de l'étude sont l'emballement thermique (un processus par lequel une augmentation de la température ou de la résistance interne dans les cellules des batteries peut provoquer un incendie, et donc la libération de gaz toxiques) et les incendies de voitures dans les parkings (qui concernent à la fois les voitures électriques et les voitures à carburant). Le risque réel est le produit de la probabilité de son occurrence et de l'effet qu'il pourrait engendrer. La littérature et les tests pratiques n'indiquent pas une forte probabilité d'occurrence des risques de sécurité mentionnés. Rien n'indique non plus actuellement que les effets seraient sensiblement plus importants.

Les crashtests montrent également que les voitures électriques sont au moins aussi sûres que les voitures à carburant fossile. Le risque de collision va encore diminuer à l'avenir, car à partir de 2024, toutes les voitures devront être équipées d'un système de freinage d'urgence.

La conclusion de cette étude est la suivante : "Les risques de sécurité associés aux voitures électriques s'appliquent également, dans de nombreux cas, aux voitures conventionnelles. En outre, il existe de nombreuses réglementations (internationales et nationales) relatives à la sécurité auxquelles les voitures conventionnelles et électriques doivent se conformer. Les risques de sécurité qui ressortent de l'étude sont l'emballement thermique (un processus par lequel une augmentation de la température ou de la résistance interne dans les cellules des batteries peut provoquer un incendie, et donc la libération de gaz toxiques) et les incendies de voitures dans les parkings (qui concernent à la fois les voitures électriques et les voitures à carburant). Le risque réel est le produit de la probabilité de son occurrence et de l'effet qu'il pourrait engendrer. La littérature et les tests pratiques n'indiquent pas une forte probabilité d'occurrence des risques de sécurité mentionnés. Rien n'indique non plus actuellement que les effets seraient sensiblement plus importants.Les crashtests montrent également que les voitures électriques sont au moins aussi sûres que les voitures à carburant fossile. Le risque de collision va encore diminuer à l'avenir, car à partir de 2024, toutes les voitures devront être équipées d'un système de freinage d'urgence.