L'électrification "a connu des débuts hésitants mais a maintenant pris son élan", explique Eddy Haesendonck, PDG de BMW Group Belux. "En effet, les entreprises et les clients professionnels passent de manière décisive à l'électricité lorsqu'ils renouvellent leurs contrats de leasing ou prennent de nouvelles décisions d'investissement. Ils contribuent ainsi à garantir que l'écologisation de notre parc automobile se poursuive." En 2020, 27 % des BMW neuves immatriculées étaient hybrides ou électriques, mais ce chiffre a maintenant atteint le 32,3 %. C'est grâce à de nouveaux modèles comme la BMW iX3 100% électrique et à une large gamme d'hybrides, de la Mini (également disponible en version tout électrique) à la BMW Série 7, le vaisseau amiral du groupe allemand.

"L'arrivée, plus tard dans l'année, de la BMW iX entièrement électrique et le début des préventes de la BMW i4 électrique, deux véhicules d'une autonomie électrique de 600 kilomètres ou plus (WLTP), pourraient encore augmenter la proportion de véhicules électrifiés dans nos ventes", poursuit Eddy Haesendonck. Avec 4.466 voitures neuves immatriculées et une part de marché de 11,8 %, BMW a été le leader du marché belge au cours du dernier mois de janvier. Alors que le marché automobile de notre pays a enregistré une baisse nette de près de 20% à l'issue de l'année 2020, la marque premium allemande a pu limiter cette baisse à 0,6 %.

L'électrification "a connu des débuts hésitants mais a maintenant pris son élan", explique Eddy Haesendonck, PDG de BMW Group Belux. "En effet, les entreprises et les clients professionnels passent de manière décisive à l'électricité lorsqu'ils renouvellent leurs contrats de leasing ou prennent de nouvelles décisions d'investissement. Ils contribuent ainsi à garantir que l'écologisation de notre parc automobile se poursuive." En 2020, 27 % des BMW neuves immatriculées étaient hybrides ou électriques, mais ce chiffre a maintenant atteint le 32,3 %. C'est grâce à de nouveaux modèles comme la BMW iX3 100% électrique et à une large gamme d'hybrides, de la Mini (également disponible en version tout électrique) à la BMW Série 7, le vaisseau amiral du groupe allemand. "L'arrivée, plus tard dans l'année, de la BMW iX entièrement électrique et le début des préventes de la BMW i4 électrique, deux véhicules d'une autonomie électrique de 600 kilomètres ou plus (WLTP), pourraient encore augmenter la proportion de véhicules électrifiés dans nos ventes", poursuit Eddy Haesendonck. Avec 4.466 voitures neuves immatriculées et une part de marché de 11,8 %, BMW a été le leader du marché belge au cours du dernier mois de janvier. Alors que le marché automobile de notre pays a enregistré une baisse nette de près de 20% à l'issue de l'année 2020, la marque premium allemande a pu limiter cette baisse à 0,6 %.