Historiquement, Toyota Motors Manufacturing France est le siège de production de la Yaris. Le compteur des citadines japonaises Made in France est passé à plus de quatre millions d'unités sur quatre générations depuis la mise en service du site en 2001. Avec près de 5000 salariés et un investissement cumulé de 1,5 milliard d'euros, TMMF est un employeur important dans le nord de la France, en emplois directs, mais également en ayant créé une chaîne d'approvisionnement locale dans une région autrefois marquée par un taux de chômage élevé. La Yaris n'est pas seulement fabriquée en France : elle a été testée et développée de manière approfondie sur les routes européennes, pour les Européens et par les Européens.

Yaris Cross

L'importance du site de Valenciennes ne devrait pas se contracter dans les mois et années à venir. Prochainement, le dérivé SUV de la Yaris (la Yaris Cross) deviendra le second modèle Toyota construit sur le sol français. Un modèle à qui les spécialistes prédisent déjà un certain succès.

Le SUV compact Yaris Cross deviendra bientôt le second modèle assemblé sur le site du nord de la France., GF
Le SUV compact Yaris Cross deviendra bientôt le second modèle assemblé sur le site du nord de la France. © GF

Cela dit, toutes les Yaris ne seront plus produites dans l'Hexagone, car depuis le début de l'année, la marque a développé son site de Tchéquie, où sont assemblés actuellement (et encore pour quelques mois) les Aygo, Citroën C1 et Peugeot 108, afin d'accueillir la production de la nouvelle Yaris (en version berline, pas la version Cross) également. En effet, la demande europénne de la petite citadine serait telle que le site de Valenciennes ne peut tout simplement plus assurer, seul, la cadence, sans oublier qu'une partie des effectif français doit se concentrer sur la Yaris Cross.

Historiquement, Toyota Motors Manufacturing France est le siège de production de la Yaris. Le compteur des citadines japonaises Made in France est passé à plus de quatre millions d'unités sur quatre générations depuis la mise en service du site en 2001. Avec près de 5000 salariés et un investissement cumulé de 1,5 milliard d'euros, TMMF est un employeur important dans le nord de la France, en emplois directs, mais également en ayant créé une chaîne d'approvisionnement locale dans une région autrefois marquée par un taux de chômage élevé. La Yaris n'est pas seulement fabriquée en France : elle a été testée et développée de manière approfondie sur les routes européennes, pour les Européens et par les Européens.L'importance du site de Valenciennes ne devrait pas se contracter dans les mois et années à venir. Prochainement, le dérivé SUV de la Yaris (la Yaris Cross) deviendra le second modèle Toyota construit sur le sol français. Un modèle à qui les spécialistes prédisent déjà un certain succès. Cela dit, toutes les Yaris ne seront plus produites dans l'Hexagone, car depuis le début de l'année, la marque a développé son site de Tchéquie, où sont assemblés actuellement (et encore pour quelques mois) les Aygo, Citroën C1 et Peugeot 108, afin d'accueillir la production de la nouvelle Yaris (en version berline, pas la version Cross) également. En effet, la demande europénne de la petite citadine serait telle que le site de Valenciennes ne peut tout simplement plus assurer, seul, la cadence, sans oublier qu'une partie des effectif français doit se concentrer sur la Yaris Cross.