Avec 150.000 voitures par an, SsangYong reste une marque de niche. Heureusement, elle peut tirer parti de l'essor des SUV. SsangYong a connu une histoire mouvementée mais, depuis que le groupe indien Mahindra en a pris les rênes, les choses vont dans la bonne direction. SsangYong est en train de construire une gamme de SUV attrayante avec le Rexton comme produit phare. Celui-ci possède sous le capot un quatre cylindres diesel 2,2 l de 181 ch et 420 Nm de couple. La transmission automatique à 7 vitesses est fournie par Mercedes. L'ensemble compose un bon binôme.

La consommation moyenne, durant l'essai, de 9,1 l/100 km reste dans des limites acceptables. Grâce à un réservoir de 70 l, on peut s'embarquer pour un long trajet. Dans la version haut de gamme Sapphire, le Rexton dispose d'un équipement assez complet, comprenant cuir, volant et sièges chauffants, le réglage de ces derniers étant électrique. Un affichage tête haute et un régulateur de vitesse adaptatif viennent de rejoindre la liste des options.

Avec un colosse comme le Rexton, lequel peut accueillir 7 passagers et dispose d'un volumineux coffre de 784 l, pas question de courir mais bien de se balader. D'ailleurs, le confort de conduite est étonnamment bon, sans la moindre trace de bruit aérodynamique ou de roulement. En matière de sécurité, les Sud-Coréens n'ont de leçon à recevoir de personne. Le Rexton propose 9 airbags, la répartition électronique de la puissance de freinage, l'alerte de collision frontale, le freinage d'urgence automatique, l'assistance de maintien de file, l'assistance de feux de route, la reconnaissance des panneaux de signalisation, le contrôle de la pression des pneus et la vision périphérique en 3D, ce qui est très appréciable pour les manoeuvres et le stationnement.

De série, le Rexton est proposé en propulsion. Pour une raison inconnue, la transmission intégrale reste une option. Le système 4x4 est celui d'un véritable véhicule tout-terrain, avec réducteur et différentiel verrouillable. Dans cette configuration, le Rexton se montre impressionnant.

La mauvaise nouvelle, c'est qu'avec des émissions de 199 g/km de CO2, le Rexton n'entre pas dans la catégorie des véhicules éligibles pour les déductions fiscales. SsangYong tente de convaincre les candidats acheteurs par un prix d'entrée très compétitif et une garantie de 5 ans. Au cours des 8 premiers mois de l'année, il y est parvenu 122 fois.

Avec 150.000 voitures par an, SsangYong reste une marque de niche. Heureusement, elle peut tirer parti de l'essor des SUV. SsangYong a connu une histoire mouvementée mais, depuis que le groupe indien Mahindra en a pris les rênes, les choses vont dans la bonne direction. SsangYong est en train de construire une gamme de SUV attrayante avec le Rexton comme produit phare. Celui-ci possède sous le capot un quatre cylindres diesel 2,2 l de 181 ch et 420 Nm de couple. La transmission automatique à 7 vitesses est fournie par Mercedes. L'ensemble compose un bon binôme. La consommation moyenne, durant l'essai, de 9,1 l/100 km reste dans des limites acceptables. Grâce à un réservoir de 70 l, on peut s'embarquer pour un long trajet. Dans la version haut de gamme Sapphire, le Rexton dispose d'un équipement assez complet, comprenant cuir, volant et sièges chauffants, le réglage de ces derniers étant électrique. Un affichage tête haute et un régulateur de vitesse adaptatif viennent de rejoindre la liste des options. Avec un colosse comme le Rexton, lequel peut accueillir 7 passagers et dispose d'un volumineux coffre de 784 l, pas question de courir mais bien de se balader. D'ailleurs, le confort de conduite est étonnamment bon, sans la moindre trace de bruit aérodynamique ou de roulement. En matière de sécurité, les Sud-Coréens n'ont de leçon à recevoir de personne. Le Rexton propose 9 airbags, la répartition électronique de la puissance de freinage, l'alerte de collision frontale, le freinage d'urgence automatique, l'assistance de maintien de file, l'assistance de feux de route, la reconnaissance des panneaux de signalisation, le contrôle de la pression des pneus et la vision périphérique en 3D, ce qui est très appréciable pour les manoeuvres et le stationnement. De série, le Rexton est proposé en propulsion. Pour une raison inconnue, la transmission intégrale reste une option. Le système 4x4 est celui d'un véritable véhicule tout-terrain, avec réducteur et différentiel verrouillable. Dans cette configuration, le Rexton se montre impressionnant. La mauvaise nouvelle, c'est qu'avec des émissions de 199 g/km de CO2, le Rexton n'entre pas dans la catégorie des véhicules éligibles pour les déductions fiscales. SsangYong tente de convaincre les candidats acheteurs par un prix d'entrée très compétitif et une garantie de 5 ans. Au cours des 8 premiers mois de l'année, il y est parvenu 122 fois.