De plus de 20.000 à 8.000, le nombre de trottinettes en libre-service sera considérablement réduit à compter de septembre dans la capitale norvégienne, où la densité de ces engins est aujourd'hui l'une des plus élevées d'Europe.

Pour prévenir les accidents qui ont souvent lieu la nuit en état d'ébriété, leur usage sera aussi impossible entre 23H00 et 05H00 le weekend comme les jours de la semaine.

Ces mesures sont deux des principales dispositions prises mardi par le conseil municipal d'Oslo.

"Pour beaucoup, particulièrement les aveugles, les malvoyants, les usagers de fauteuils roulants et les personnes âgées, la situation est intenable dans notre ville", a fait valoir la conseillère municipale en charge de l'environnement et des transports, Sirin Stav, dans un communiqué.

Des médecins norvégiens s'étaient alarmés la semaine dernière de la hausse du nombre d'accidents liés aux trottinettes électriques: 856 ayant occasionné des blessures à Oslo depuis le début de l'année, dont 57% entre 23H00 et 05H00.

Ils avaient réclamé la suspension de ce service la nuit, estimant que cela pourrait éviter entre 300 et 400 de ces accidents pendant la seule période estivale.

"Dans les statistiques sur les accidents, nous voyons qu'il y a un risque très élevé de blessures graves en cas d'usage des trottinettes électriques la nuit", a dit mardi Mme Stav.

La municipalité posera aussi des exigences sur les endroits où ces engins pourront être utilisés, a ajouté l'élue issue du partie écologiste.

Parmi la petite dizaine d'opérateurs privés actifs à Oslo, certains empêchent déjà la location nocturne de leurs trottinettes. Un autre, Voi, a réduit la vitesse maximale à ce moment de la journée et mis en place un test de réactivité le weekend.

Les 8.000 trottinettes autorisées seront réparties entre les différents opérateurs qui en feront la demande.

De plus de 20.000 à 8.000, le nombre de trottinettes en libre-service sera considérablement réduit à compter de septembre dans la capitale norvégienne, où la densité de ces engins est aujourd'hui l'une des plus élevées d'Europe. Pour prévenir les accidents qui ont souvent lieu la nuit en état d'ébriété, leur usage sera aussi impossible entre 23H00 et 05H00 le weekend comme les jours de la semaine.Ces mesures sont deux des principales dispositions prises mardi par le conseil municipal d'Oslo."Pour beaucoup, particulièrement les aveugles, les malvoyants, les usagers de fauteuils roulants et les personnes âgées, la situation est intenable dans notre ville", a fait valoir la conseillère municipale en charge de l'environnement et des transports, Sirin Stav, dans un communiqué.Des médecins norvégiens s'étaient alarmés la semaine dernière de la hausse du nombre d'accidents liés aux trottinettes électriques: 856 ayant occasionné des blessures à Oslo depuis le début de l'année, dont 57% entre 23H00 et 05H00.Ils avaient réclamé la suspension de ce service la nuit, estimant que cela pourrait éviter entre 300 et 400 de ces accidents pendant la seule période estivale."Dans les statistiques sur les accidents, nous voyons qu'il y a un risque très élevé de blessures graves en cas d'usage des trottinettes électriques la nuit", a dit mardi Mme Stav.La municipalité posera aussi des exigences sur les endroits où ces engins pourront être utilisés, a ajouté l'élue issue du partie écologiste.Parmi la petite dizaine d'opérateurs privés actifs à Oslo, certains empêchent déjà la location nocturne de leurs trottinettes. Un autre, Voi, a réduit la vitesse maximale à ce moment de la journée et mis en place un test de réactivité le weekend.Les 8.000 trottinettes autorisées seront réparties entre les différents opérateurs qui en feront la demande.