La Taycan se décline en deux versions : Turbo ou Turbo S. Des appellations trompeuses, puisqu'il n'y a ici point de turbo mais deux moteurs électriques (avant et arrière), l'ensemble délivrant 680 ou 761 ch ! De quoi retourner les estomacs à l'accélération.
...

La Taycan se décline en deux versions : Turbo ou Turbo S. Des appellations trompeuses, puisqu'il n'y a ici point de turbo mais deux moteurs électriques (avant et arrière), l'ensemble délivrant 680 ou 761 ch ! De quoi retourner les estomacs à l'accélération. Avec sa direction extrêmement précise et ses quatre roues motrices et directrices, la Taycan est étonnamment agile, ne laissant jamais deviner qu'elle pèse 2,3 tonnes. Un bilan dynamique digne de ses soeurs à moteur thermique mais avec la musique en moins (même si le générateur de son artificiel est sympa en conduite sportive...). La suspension pneumatique offre aussi un très bon confort. Côté autonomie, nous avons parcouru 335 km avec un " plein ". La durée totale de charge de la batterie varie selon la prise utilisée : comptez environ 30 minutes sur les bornes ultra-rapides du réseau Ionity ( lire ci-contre), 9 heures sur une Wallbox (11 kW) mais 40 heures sur une simple prise domestique. De cet essai, on retiendra que Porsche s'est converti à l'électrique en restant fidèle à son esprit sportif, cette berline à pile étant diablement dynamique ! On attend aussi d'ici la fin de l'année une version " dégonflée " de la Taycan (batterie plus petite, puissance moindre) qui permettra d'abaisser légèrement un prix d'achat actuellement indécent. Et fin 2020, arrivera le Cross Turismo électrique (mélange de break et SUV), pour croquer cette fois le Model X de chez Tesla.Par Olivier Maloteaux.