We Harvest Wind, qui est exposée au Stedelijk Museum d'Amsterdam du 14 octobre au 3 novembre, a été conçue par Thijs Biersteker, un artiste connu pour ses installations interactives primées sur le changement climatique, le plastique océanique, la pollution et la nature. L'installation artistique permettra aux visiteurs de contrôler le vent à l'aide de grands ventilateurs. Lorsque le vent frappe la sculpture, il génère de l'énergie qui donne vie à l'installation. L'objectif de l'installation est de sensibiliser les consommateurs à l'importance des énergies renouvelables. Polestar veut encourager la transparence dans le secteur des véhicules électriques et au-delà, car il estime que c'est le seul moyen de parvenir à un avenir durable et sans émissions. L'installation de Biersteker a été inspirée par la récente publication du rapport LCA (Life Cycle Assessment) de Polestar.

Ce rapport mesure l'impact CO2 de la Polestar 2 sur toute sa durée de vie, en tenant compte de l'extraction des matières premières, de la fabrication et de la façon dont la voiture est éliminée en fin de vie. Le rapport montre que l'impact de la voiture 100% électrique tout au long de sa "vie" peut être réduit de moitié si elle est chargée avec de l'énergie renouvelable. Cependant, les bornes de recharge à énergie renouvelable ne sont pas encore très répandues et la plupart des consommateurs ne sont pas conscients de ce problème. "Récolter la puissance du vent n'est pas seulement une révolution énergétique, mais une étape évidente de l'évolution humaine.

Nous sommes la seule espèce qui utilise le vent pour produire de l'énergie, et cela est aujourd'hui plus important que jamais", affirme Thijs Biersteker, fondateur de Woven Studio. "Dans l'installation, les visiteurs peuvent faire l'expérience de la puissance du vent en le mettant eux-mêmes en mouvement, participant ainsi activement à la transition énergétique. Le type d'électricité que nous choisissons pour nos maisons, nos véhicules électriques et nos vélos électriques fait vraiment la différence. C'est l'une des rares transitions durables que nous pouvons mettre en oeuvre à titre individuel".

We Harvest Wind, qui est exposée au Stedelijk Museum d'Amsterdam du 14 octobre au 3 novembre, a été conçue par Thijs Biersteker, un artiste connu pour ses installations interactives primées sur le changement climatique, le plastique océanique, la pollution et la nature. L'installation artistique permettra aux visiteurs de contrôler le vent à l'aide de grands ventilateurs. Lorsque le vent frappe la sculpture, il génère de l'énergie qui donne vie à l'installation. L'objectif de l'installation est de sensibiliser les consommateurs à l'importance des énergies renouvelables. Polestar veut encourager la transparence dans le secteur des véhicules électriques et au-delà, car il estime que c'est le seul moyen de parvenir à un avenir durable et sans émissions. L'installation de Biersteker a été inspirée par la récente publication du rapport LCA (Life Cycle Assessment) de Polestar. Ce rapport mesure l'impact CO2 de la Polestar 2 sur toute sa durée de vie, en tenant compte de l'extraction des matières premières, de la fabrication et de la façon dont la voiture est éliminée en fin de vie. Le rapport montre que l'impact de la voiture 100% électrique tout au long de sa "vie" peut être réduit de moitié si elle est chargée avec de l'énergie renouvelable. Cependant, les bornes de recharge à énergie renouvelable ne sont pas encore très répandues et la plupart des consommateurs ne sont pas conscients de ce problème. "Récolter la puissance du vent n'est pas seulement une révolution énergétique, mais une étape évidente de l'évolution humaine. Nous sommes la seule espèce qui utilise le vent pour produire de l'énergie, et cela est aujourd'hui plus important que jamais", affirme Thijs Biersteker, fondateur de Woven Studio. "Dans l'installation, les visiteurs peuvent faire l'expérience de la puissance du vent en le mettant eux-mêmes en mouvement, participant ainsi activement à la transition énergétique. Le type d'électricité que nous choisissons pour nos maisons, nos véhicules électriques et nos vélos électriques fait vraiment la différence. C'est l'une des rares transitions durables que nous pouvons mettre en oeuvre à titre individuel".