L'Elektro GT était un exemplaire unique d'un coupé Opel GT, dont le moteur essence avait cédé la place à 2 moteurs électriques Bosch à courant continu qui produisaient à eux deux 88 kW (120 ch) en régime normal, avec un pic de puissance de 118 kW (160 ch).

Varta fournissait les quatre batteries nickel-cadmium installées à côté et derrière le conducteur. Avec 280 cellules, les batteries ajoutaient 590 kg aux 960 kg de la GT de série, ce qui portait le total à 1.550 kg. La tentative de record sur longue distance nécessitait une batterie de 360 cellules, ce qui faisait passer le pack batterie à 740 kg. Pesant 1.700 kg, la GT avait alors le même poids qu'un petit fourgon Opel Blitz. Le poids supplémentaire nécessitait des ressorts plus fermes et Continental avait développé des pneus spéciaux à haute pression qui minimisaient les pertes de roulement.

La carrosserie avait été légèrement modifié pour améliorer l'aérodynamique: capot plat, obturation des entrées et sorties d'air avant, suppression des rétroviseurs, des pare-chocs et des poignées de porte, etc. Les batteries de puissance (du type que l'on rencontre habituellement dans les avions de chasse) étaient montées dans des supports spéciaux, et occupaient tout l'espace à côté et derrière le conducteur. Il avait juste assez de place pour s'asseoir sur un siège normal.

Au volant de l'"Elektro GT", Georg von Opel établit 4 records du monde pour les voitures à moteur électrique le 17 mai 1971: 1.000 m en 189,061 s., 1.000 m départ arrêté en 31,066 s., 500 m départ arrêté en 19,358 s., quart de mile départ arrêté en 16,869 s. Le 18 mai, deux autres records venaient compléter la liste: 10 km en 4'44" et 10 miles en 7'36". Premier véhicule tout-électrique d'Opel, l'"Elektro GT" a démontré qu'un véhicule électrique à batteries pouvait atteindre la vitesse d'une voiture de sport de l'époque. Aujourd'hui, 50 ans de développement et d'innovation plus tard, l'Opel Corsa-e est capable non seulement de passer de zéro à 100 km/h en 8,1 secondes, mais aussi de parcourir jusqu'à 337 kilomètres en cycle WLTP sur une seule charge de sa batterie lithium-ion.

L'Elektro GT était un exemplaire unique d'un coupé Opel GT, dont le moteur essence avait cédé la place à 2 moteurs électriques Bosch à courant continu qui produisaient à eux deux 88 kW (120 ch) en régime normal, avec un pic de puissance de 118 kW (160 ch). Varta fournissait les quatre batteries nickel-cadmium installées à côté et derrière le conducteur. Avec 280 cellules, les batteries ajoutaient 590 kg aux 960 kg de la GT de série, ce qui portait le total à 1.550 kg. La tentative de record sur longue distance nécessitait une batterie de 360 cellules, ce qui faisait passer le pack batterie à 740 kg. Pesant 1.700 kg, la GT avait alors le même poids qu'un petit fourgon Opel Blitz. Le poids supplémentaire nécessitait des ressorts plus fermes et Continental avait développé des pneus spéciaux à haute pression qui minimisaient les pertes de roulement. La carrosserie avait été légèrement modifié pour améliorer l'aérodynamique: capot plat, obturation des entrées et sorties d'air avant, suppression des rétroviseurs, des pare-chocs et des poignées de porte, etc. Les batteries de puissance (du type que l'on rencontre habituellement dans les avions de chasse) étaient montées dans des supports spéciaux, et occupaient tout l'espace à côté et derrière le conducteur. Il avait juste assez de place pour s'asseoir sur un siège normal. Au volant de l'"Elektro GT", Georg von Opel établit 4 records du monde pour les voitures à moteur électrique le 17 mai 1971: 1.000 m en 189,061 s., 1.000 m départ arrêté en 31,066 s., 500 m départ arrêté en 19,358 s., quart de mile départ arrêté en 16,869 s. Le 18 mai, deux autres records venaient compléter la liste: 10 km en 4'44" et 10 miles en 7'36". Premier véhicule tout-électrique d'Opel, l'"Elektro GT" a démontré qu'un véhicule électrique à batteries pouvait atteindre la vitesse d'une voiture de sport de l'époque. Aujourd'hui, 50 ans de développement et d'innovation plus tard, l'Opel Corsa-e est capable non seulement de passer de zéro à 100 km/h en 8,1 secondes, mais aussi de parcourir jusqu'à 337 kilomètres en cycle WLTP sur une seule charge de sa batterie lithium-ion.