Si tout change, pourquoi pas le monde de l'automobile? Cette question occupe depuis quelques années déjà Alain Visser, aujourd'hui âgé de 56 ans. Après avoir démarré tout en bas de l'échelle au sein du service de marketing de Ford Belgium, il est passé par Opel, Chevrolet et Volvo avant de devenir le CEO de Lynk & Co. Cette nouvelle marque européenne, dont le siège est situé à Göteborg en Suède, est une marque satellite du groupe chinois Zhejiang Geely Holding Group, également propriétaire de Volvo et Polestar.
...

Si tout change, pourquoi pas le monde de l'automobile? Cette question occupe depuis quelques années déjà Alain Visser, aujourd'hui âgé de 56 ans. Après avoir démarré tout en bas de l'échelle au sein du service de marketing de Ford Belgium, il est passé par Opel, Chevrolet et Volvo avant de devenir le CEO de Lynk & Co. Cette nouvelle marque européenne, dont le siège est situé à Göteborg en Suède, est une marque satellite du groupe chinois Zhejiang Geely Holding Group, également propriétaire de Volvo et Polestar. Normalement, Alain Visser s'envole une fois par mois en direction de la Chine. En 2020, conséquence de la crise sanitaire, il ne s'y est rendu qu'une seule fois. " Je m'adapte ", répond-il avec diplomatie lorsque nous lui demandons si cela lui manque. Son 'chez-lui', c'est à Göteborg qu'il se situe, là où Volvo a également son siège. C'est Volvo qui a fourni le savoir-faire et les composants de la Lynk & Co 01, un SUV hybride (rechargeable) reposant sur la plateforme des Volvo XC40 et Polestar 2. ALAIN VISSER: En 2015, le patron de Geely, Li Shufu, voulait lancer une nouvelle marque faisant appel à la technologie de Volvo. Comme il me l'a lui-même déclaré, il considérait que j'étais la personne adaptée pour relever ce défi. Son offre est arrivée au bon moment. J'étais parvenu à un stade de ma vie où je voulais radicalement changer d'orientation par responsabilité envers mes deux fils. Ils étaient fiers que leur père ait atteint le poste de Vice-Président Marketing, Sales and Costumer Services de Volvo Cars alors que j'éprouvais de plus en plus de difficultés à leur expliquer que mon travail consistait en fait à vendre des voitures, et de préférence le plus possible. Comme si c'était là le sens de la vie. Produire encore plus de voitures, cela n'a simplement pas de sens. 96% du temps, elles sont de toute manière à l'arrêt. Et quand elles roulent, elles se retrouvent dans les embouteillages. Plus que jamais, je suis convaincu que l'avenir est au développement durable, tant pour le produit que l'activité. J'ai eu de longues discussions avec les responsables de Geely et j'ai pu les convaincre que mon concept révolutionnaire comportait moins de risques que de continuer à travailler de la même façon, comme les Japonais et les Sud-Coréens. Ma proposition est de positionner Lynk & Co comme une marque européenne et d'opter pour une approche révolutionnaire au niveau du produit et de l'activité. ALAIN VISSER: Nous ne vendons pas des voitures mais de la mobilité. Nous répondons ainsi à une tendance de plus en plus manifeste parmi un nombre toujours croissant de jeunes. Avoir sa propre voiture n'est plus leur principale aspiration. Pour eux, c'est la mobilité qui compte. Et la voiture n'en est qu'un simple élément. Notre ambition est d'amener plus de gens à conduire moins de voitures, et donc que les voitures soient utilisées de manière plus efficiente. Voilà pourquoi nous optons pour une conduite 100% électrique en ville, et partiellement électrifiée dans les zones moins densément peuplées où cela a également du sens. La Lynk & Co 01 est proposée en version hybride et hybride rechargeable, avec un moteur 3-cylindres à essence de 1,5 litre très sobre. L'hybride normale développe une puissance de 197 ch alors que la variante PHEV affiche 261 ch et offre une autonomie de 68 km. En Europe, l'immense majorité des conducteurs parcourent moins de 50 km par jour. Les marques-soeurs Volvo et Polestar vont un cran plus loin et proposent aussi des modèles entièrement électriques. ALAIN VISSER: Dans cette phase de lancement de Lynk & Co, un modèle entièrement électrique n'est pas une priorité mais cela peut changer. Pour l'instant, nous nous limitons à une hybride et une hybride rechargeable. La Lynk & Co 01 est proposée en noir et en bleu. Cela limite les possibilités de donner un cachet individuel à sa voiture. ALAIN VISSER: Nous essayons de faciliter au maximum la vie du client. Nos modèles sont 'full option'. Le client a le choix entre deux motorisations et deux coloris de carrosserie, le noir ou le bleu. That's it. Décliner la voiture en dix coloris ne la rend pas meilleure. Ça fait juste augmenter le coût de production. Nous ne voulons pas augmenter le coût, ni pour le client ni pour nous. ALAIN VISSER: We keep it simple! Celui qui devient membre de notre communauté a le choix entre la location ou l'achat. Notre concept de location n'est pas une formule de leasing privé déguisé. Chez nous, la location est aussi avantageuse que le choix est rapide. Nous avons résolument choisi de ne pas être populaire aux yeux de tous et nous n'en faisons pas un secret. Lynk & Co veut être attrayant pour les clients estimant qu'une voiture est pratique mais ne désirant pas en acheter une. L'inscription et le traitement du dossier se font en ligne. Et trois jours plus tard, la voiture est livrée à domicile. Le tarif de location mensuel est de 500 euros, taxe d'immatriculation, assurance et même entretiens compris. Nous louons nos voitures sur une base mensuelle. Le contrat est donc aussi résiliable mensuellement. Une clause du contrat offre au client la possibilité de louer sa voiture à des tiers, et plusieurs personnes peuvent aussi conclure un seul contrat et se partager son utilisation. De la sorte, le tarif de loca- tion est réparti entre plusieurs conducteurs et le véhicule peut être utilisé de manière plus intensive et plus efficiente. Nous sommes la seule marque à le proposer et la première marque automobile osant s'engager dans cette voie ouverte par les vrais pionniers que sont Netflix et Spotify. Ils ne vendent pas des DVD ou des CD mais des films et de la musique. Nous ne vendons pas des voitures mais de la mobilité. Notre ambition est d'adapter l'industrie automobile à ce que désire désormais le client. Ceux qui ne le font pas deviendront à terme de simples fournisseurs des entreprises intelligentes qui proposent des services comme Google ou d'autres. Ma proposition à la direction de Geely était d'agir, nous-mêmes, en tant qu'entreprise intelligente proposant ces services. Le client n'achète-t-il pas un chat dans un sac? ALAIN VISSER: Correction: dans la majorité des cas, le client n'achète pas une voiture, il en loue une. Et s'il le désire, il peut aussi réserver un essai en ligne. Dans la pratique, il signe un contrat pour un mois seulement et utilise cette période comme test de longue durée. Chez les autres marques, vous recevez une voiture pour un essai d'une demi-journée. Dans chaque pays, nous avons des équipes en charge de la logistique. Mais pas de showrooms. ALAIN VISSER: Ceux-ci ne font que coûter de l'argent! Nous invitons les personnes intéressées dans l'un de nos Clubs, des lieux où les membres de notre communauté peuvent se rencontrer, où nous pouvons organiser des événements et exposer un modèle. Suivant l'exemple des entreprises technologiques comme Apple et Amazon, nous essayons d'associer des clients à notre propre écosystème au travers de services, d'actions et d'avantages pour les membres. En raison du coronavirus, certaines choses ne se sont pas déroulées comme voulu mais la formule fonctionne. L'exemple d'Amsterdam le démontre. À l'automne, un premier Club ouvrira en Belgique, à Anvers. Qui a imaginé ce genre de concept? ALAIN VISSER: Chez Volvo Cars, je dirigeais une équipe de 4000 personnes. Aujourd'hui, environ 400. Quatre sur cinq n'ont jamais travaillé dans l'industrie automobile et ne sont même pas des fanas de voitures. La moitié sont des femmes. Ce sont des trentenaires créatifs provenant de toutes les branches et origines possibles. Honnêtement, c'est ce dont j'ai toujours rêvé. Je remercie Geely de me permettre de concrétiser ce rêve.