Les journalistes automobiles rassemblés au salon de Genève 2004 pour la présentation du prototype du Nissan Qashqai s'étaient fendus de quelques commentaires acerbes. Le nom du modèle faisait référence à une tribu iranienne nomade et le concept consistait en un étrange mélange de SUV et de monospace à hayon. Depuis, la prémonition de Carlos Ghosn, alors PDG de Nissan, selon laquelle un nouveau segment de marché pourrait naître avec ce concept novateur, s'est vérifiée.

En 2007, le Qashqai est devenu le premier crossover de l'histoire. Et alors que personne ne s'y attendait, le nouveau venu s'est tranformé en best-seller. Dès la première année de production, 160.000 exemplaires du Nissan sont sortis des chaînes de Sunderland, en Angleterre. Depuis, le Qashqai a passé la barre des 3 millions d'exemplaires.

Le secret de ce succès ? Le Qashqai ressemble à un SUV et se comporte comme une voiture classique. Il combine les avantages d'une position assise haute et des quelques cm supplémentaires de garde au sol d'un SUV avec la tenue de route sportive et confortable d'une voiture de tourisme ordinaire. L'apparence du Qashqai diffère, en outre, de l'aspect agressif et voyant de nombreux gros SUV.

Le groupe cible que Nissan a réussi à atteindre avec ce concept était jusque-là resté sous le radar. Le fait qu'un constructeur japonais parvienne à changer la physionomie de l'univers automobile en Europe n'a toujours pas été digéré par les grandes marques allemandes et françaises.

PLUS DE PUISSANCE, MOINS D'ÉMISSIONS

L'année dernière, le Qashqai a subi un lifting en profondeur. En prévision de la troisième génération à propulsion hybride qui sera commercialisée au plus tard en 2020, Nissan a doté le modèle actuel d'un système assistant le conducteur dans la conduite, l'accélération et le freinage. ProPILOT est le premier pas de Nissan vers la conduite autonome. Il permet à la voiture de maîtriser sa vitesse tout en maintenant une distance de sécurité avec le véhicule qui la précède. Lorsque cela s'avère nécessaire, le système freine la voiture jusqu'à l'arrêt complet.

Dès à présent, Nissan équipe le Qashqai d'un moteur diesel 1.5 modernisé combinant plus de puissance, de meilleures performances et moins d'émissions. Il répond ainsi à la nouvelle norme d'émission Euro 6d-Temp. La technologie de réduction catalytique sélective réduit les émissions de NOx sans sacrifier la consommation et les performances.

Les journalistes automobiles rassemblés au salon de Genève 2004 pour la présentation du prototype du Nissan Qashqai s'étaient fendus de quelques commentaires acerbes. Le nom du modèle faisait référence à une tribu iranienne nomade et le concept consistait en un étrange mélange de SUV et de monospace à hayon. Depuis, la prémonition de Carlos Ghosn, alors PDG de Nissan, selon laquelle un nouveau segment de marché pourrait naître avec ce concept novateur, s'est vérifiée. En 2007, le Qashqai est devenu le premier crossover de l'histoire. Et alors que personne ne s'y attendait, le nouveau venu s'est tranformé en best-seller. Dès la première année de production, 160.000 exemplaires du Nissan sont sortis des chaînes de Sunderland, en Angleterre. Depuis, le Qashqai a passé la barre des 3 millions d'exemplaires. Le secret de ce succès ? Le Qashqai ressemble à un SUV et se comporte comme une voiture classique. Il combine les avantages d'une position assise haute et des quelques cm supplémentaires de garde au sol d'un SUV avec la tenue de route sportive et confortable d'une voiture de tourisme ordinaire. L'apparence du Qashqai diffère, en outre, de l'aspect agressif et voyant de nombreux gros SUV. Le groupe cible que Nissan a réussi à atteindre avec ce concept était jusque-là resté sous le radar. Le fait qu'un constructeur japonais parvienne à changer la physionomie de l'univers automobile en Europe n'a toujours pas été digéré par les grandes marques allemandes et françaises. L'année dernière, le Qashqai a subi un lifting en profondeur. En prévision de la troisième génération à propulsion hybride qui sera commercialisée au plus tard en 2020, Nissan a doté le modèle actuel d'un système assistant le conducteur dans la conduite, l'accélération et le freinage. ProPILOT est le premier pas de Nissan vers la conduite autonome. Il permet à la voiture de maîtriser sa vitesse tout en maintenant une distance de sécurité avec le véhicule qui la précède. Lorsque cela s'avère nécessaire, le système freine la voiture jusqu'à l'arrêt complet. Dès à présent, Nissan équipe le Qashqai d'un moteur diesel 1.5 modernisé combinant plus de puissance, de meilleures performances et moins d'émissions. Il répond ainsi à la nouvelle norme d'émission Euro 6d-Temp. La technologie de réduction catalytique sélective réduit les émissions de NOx sans sacrifier la consommation et les performances.