Ces deux Mercedes de légende, que l'on surnommait à l'époque les "flèches d'argent", proviennent de la collection Mercedes-Benz Classic. La marque à l'étoile les a fait venir spécialement de Stuttgart pour honorer la mémoire de Sir Stirling Moss, disparu en avril 2020. La 300 SLR (W 196 S) est la voiture de course la plus célèbre qu'a conduite le fameux pilote britannique. C'est à son volant qu'il a remporté, associé au journaliste Denis Jenkinson, les Mille Miglia de 1955, à la moyenne horaire fabuleuse (ou affolante, puisque l'épreuve de 1.600 km se disputait sur route ouverte...) de 157,65 km/h.

Quant à la monoplace W 196 R de Formule 1, c'est la voiture avec laquelle Moss a terminé à la 2ème place le championnat du monde de Formule 1 en 1955, derrière l'Argentin Juan-Manuel Fangio qui remporta cette année-là l'un des 5 titres mondiaux. Un grâle que Moss, malgré son palmarès flatteur dans la catégorie-reine du sport automobile, ne parvint jamais à décrocher! La W 196 R était équipé d'un moteur 2,5 litres de 290 ch alimenté par injection. Quant à la 300 SLR "722" des Mille Miglia elle disposait de la même mécanique portée à 3 litres et délivrait 310 ch.

Ces deux Mercedes de légende, que l'on surnommait à l'époque les "flèches d'argent", proviennent de la collection Mercedes-Benz Classic. La marque à l'étoile les a fait venir spécialement de Stuttgart pour honorer la mémoire de Sir Stirling Moss, disparu en avril 2020. La 300 SLR (W 196 S) est la voiture de course la plus célèbre qu'a conduite le fameux pilote britannique. C'est à son volant qu'il a remporté, associé au journaliste Denis Jenkinson, les Mille Miglia de 1955, à la moyenne horaire fabuleuse (ou affolante, puisque l'épreuve de 1.600 km se disputait sur route ouverte...) de 157,65 km/h. Quant à la monoplace W 196 R de Formule 1, c'est la voiture avec laquelle Moss a terminé à la 2ème place le championnat du monde de Formule 1 en 1955, derrière l'Argentin Juan-Manuel Fangio qui remporta cette année-là l'un des 5 titres mondiaux. Un grâle que Moss, malgré son palmarès flatteur dans la catégorie-reine du sport automobile, ne parvint jamais à décrocher! La W 196 R était équipé d'un moteur 2,5 litres de 290 ch alimenté par injection. Quant à la 300 SLR "722" des Mille Miglia elle disposait de la même mécanique portée à 3 litres et délivrait 310 ch.