Depuis plusieurs décennies, le secteur des véhicules spéciaux destinés aux ambulances, aux pompiers et aux services de police est une branche importante de l'activité de Mercedes. Dès 1995, le modèle Sprinter a connu sa première transformation en ambulance et s'accapare aujourd'hui une belle partie de ce marché. Différentes variantes s'adaptent aux spécificités et aux besoins des clients. Aujourd'hui ce secteur évolue avec le monde de l'automobile et les législations, ce qui signifie un intérêt pour le moteur électrique. La division Mercedes-Benz Vans et son partenaire "Ambulanz Mobile GmbH & Co. KG" de Schönebeck ont développé la première ambulance sur base de eSprinter, le fourgon de la marque étant déjà converti moteur électrique

Le bloc des premiers soins est alimenté par une source électrique indépendante de la batterie du moteur., GF
Le bloc des premiers soins est alimenté par une source électrique indépendante de la batterie du moteur. © GF

Interventions urbaines

Avec une autonomie de 120 km et une vitesse maximale de 120 km/h, ce véhicule médical se destine aux interventions en agglomération. Malgré la place requise pour l'installation électrique (place des batteries notamment), plus le matériel dans le compartiment patient, le véhicule de ne dépasse pas le poids brut autorisé de 3,5 tonnes. De la sorte, tout détenteur d'un permis B est autorisé à transporter des patients. La carrosserie a été imaginée pour être aussi légère que possible, malgré l'utilisation de matériaux de haute qualité. L'alimentation électrique du bloc réservé au transport et aux premiers soins est séparée de celle de la voiture grâce à deux unités de commande indépendantes. Ainsi, les dispositifs médicaux peuvent être utilisés indépendamment de la batterie du véhicule.

À la mi-mars, cette ambulance électrique a été livrée à son client à Bindow, près de Königs Wusterhausen. L'engin est entré en phase de test opérationnel au sein d'une organisation caritative. Dans le cadre de ce processus, l'organisation sera étroitement soutenue par Ambulanz Mobile, afin d'intégrer le retour d'information des opérations quotidiennes dans le développement futur du véhicule qui est destiné à être vendu dans toute l'Europe.

Depuis plusieurs décennies, le secteur des véhicules spéciaux destinés aux ambulances, aux pompiers et aux services de police est une branche importante de l'activité de Mercedes. Dès 1995, le modèle Sprinter a connu sa première transformation en ambulance et s'accapare aujourd'hui une belle partie de ce marché. Différentes variantes s'adaptent aux spécificités et aux besoins des clients. Aujourd'hui ce secteur évolue avec le monde de l'automobile et les législations, ce qui signifie un intérêt pour le moteur électrique. La division Mercedes-Benz Vans et son partenaire "Ambulanz Mobile GmbH & Co. KG" de Schönebeck ont développé la première ambulance sur base de eSprinter, le fourgon de la marque étant déjà converti moteur électrique Avec une autonomie de 120 km et une vitesse maximale de 120 km/h, ce véhicule médical se destine aux interventions en agglomération. Malgré la place requise pour l'installation électrique (place des batteries notamment), plus le matériel dans le compartiment patient, le véhicule de ne dépasse pas le poids brut autorisé de 3,5 tonnes. De la sorte, tout détenteur d'un permis B est autorisé à transporter des patients. La carrosserie a été imaginée pour être aussi légère que possible, malgré l'utilisation de matériaux de haute qualité. L'alimentation électrique du bloc réservé au transport et aux premiers soins est séparée de celle de la voiture grâce à deux unités de commande indépendantes. Ainsi, les dispositifs médicaux peuvent être utilisés indépendamment de la batterie du véhicule.À la mi-mars, cette ambulance électrique a été livrée à son client à Bindow, près de Königs Wusterhausen. L'engin est entré en phase de test opérationnel au sein d'une organisation caritative. Dans le cadre de ce processus, l'organisation sera étroitement soutenue par Ambulanz Mobile, afin d'intégrer le retour d'information des opérations quotidiennes dans le développement futur du véhicule qui est destiné à être vendu dans toute l'Europe.