Comme le coupé MC20, ce nouveau modèle reste unique en son genre. La carrosserie est entièrement réalisée en fibre de carbone et en matériaux composites, une solution identique étudiée pour toutes les configurations prévues: coupé, cabriolet et, dans le futur, électrique. Techniquement, ce cabriolet est étroitement dérivé du coupé. Il en reprend toutes les solutions techniques, à commencer par le V6 biturbo "Nettuno", entièrement développé en interne.

Ce bloc d'une cylindrée de 3 litres, monté en position centrale, délivre 630 ch à 7.500 tr/m pour un couple maxi de 730 Nm, disponible entre 3.000 et 5.500 tr/m. Cette cavalerie est transmise aux roues arrière via une boîte de vitesses robotisée à 8 rapports et double embrayage.

Maserati n'a encore communiqué aucun prix, ni aucun chiffre de performances, mais ces dernières devraient être très proches de celles de la version fermée qui, selon l'usine, pointe à 326 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes. Des chiffres dignes d'une supercar...

Comme le coupé MC20, ce nouveau modèle reste unique en son genre. La carrosserie est entièrement réalisée en fibre de carbone et en matériaux composites, une solution identique étudiée pour toutes les configurations prévues: coupé, cabriolet et, dans le futur, électrique. Techniquement, ce cabriolet est étroitement dérivé du coupé. Il en reprend toutes les solutions techniques, à commencer par le V6 biturbo "Nettuno", entièrement développé en interne. Ce bloc d'une cylindrée de 3 litres, monté en position centrale, délivre 630 ch à 7.500 tr/m pour un couple maxi de 730 Nm, disponible entre 3.000 et 5.500 tr/m. Cette cavalerie est transmise aux roues arrière via une boîte de vitesses robotisée à 8 rapports et double embrayage. Maserati n'a encore communiqué aucun prix, ni aucun chiffre de performances, mais ces dernières devraient être très proches de celles de la version fermée qui, selon l'usine, pointe à 326 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes. Des chiffres dignes d'une supercar...