Dans un premier temps, il s'agira de la version familiale Multivan, aménagée pour convenir à un usage familial par la présence de sièges individuels coulissant sur des rails. Les versions utilitaires resteront provisoirement à la génération T6.1. La déclinaison T7 California est par contre déjà confirmée, mais arrivera plus tard. S'il conserve des proportions assez familières, le "Véwé" T7 effectue pourtant une transition complète par rapport au modèle actuel, le T6.1. Il repose désormais sur la plateforme MQB utilisée par nombre de berlines VW, ce qui lui vaut un empattement plus long et une largeur supérieure, de quoi garantir encore plus d'espaces aux passagers, mais aussi plus de confort. Stylistiquement, son capot n'est plus dans le prolongement direct du pare-brise, ce qui lui confère une allure un peu plus monospace (et donc moins utilitaire), mais surtout, pour les connaisseurs, des airs très familiers avec la génération T4. Modernisé de toutes parts, l'engin disposera de nouveaux phares à diodes et d'un bandeau lumineux soulignant sa calandre, un trait de style présent sur les dernières nouvelles Volkswagen (Polo, Golf, Arteon).

Le T7 n'échappera pas à la mode du bandeau frontal lumineux, en option., GF
Le T7 n'échappera pas à la mode du bandeau frontal lumineux, en option. © GF

En hybride, essence et Diesel

La nouvelle plateforme signifie également la présence des moteurs de dernières générations sous son capot, dont une version hybride qui devrait trouver son public, en cette période de bannissement du mazout. Cette dernière unit le 1.4 essence avec un moteur électrique et développe une puissance cumulée de 245 ch dans les modèles les plus puissants. On ne sait pas encore si VW lui laissera cette cavalerie. En tout cas, fiscalement pour les professionnels, mais aussi à la pompe pour les particuliers, cette version s'annonce très sobre. Pour le reste, on évoque des moteurs essence et Diesel de 1.5 et 2 litres.

L'habitacle adopte une nouvelle planche de bord, un cockpit digital de dernière génération et un nouvel écran central pour l'infodivertissement et le GPS. Le changement de vitesse (des versions automatiques) s'opèrera via un petit "stick" (comme dans une Golf VIII) implanté juste à côté du volant. Pour le reste, le T7 va s'enrichir de tout l'attirail sécuritaire moderne, en plus d'équipements de confort inédits, à l'exemple d'un ensemble de caméras générant une vue 360°. Volkwagen évoque une ambiance de bord plus agréable générée notamment par des surfaces vitrées très généreuses et une modularité qui ira plus loin dans le souhait d'offrir le meilleur accueil à tous les occupants.

Dans un premier temps, il s'agira de la version familiale Multivan, aménagée pour convenir à un usage familial par la présence de sièges individuels coulissant sur des rails. Les versions utilitaires resteront provisoirement à la génération T6.1. La déclinaison T7 California est par contre déjà confirmée, mais arrivera plus tard. S'il conserve des proportions assez familières, le "Véwé" T7 effectue pourtant une transition complète par rapport au modèle actuel, le T6.1. Il repose désormais sur la plateforme MQB utilisée par nombre de berlines VW, ce qui lui vaut un empattement plus long et une largeur supérieure, de quoi garantir encore plus d'espaces aux passagers, mais aussi plus de confort. Stylistiquement, son capot n'est plus dans le prolongement direct du pare-brise, ce qui lui confère une allure un peu plus monospace (et donc moins utilitaire), mais surtout, pour les connaisseurs, des airs très familiers avec la génération T4. Modernisé de toutes parts, l'engin disposera de nouveaux phares à diodes et d'un bandeau lumineux soulignant sa calandre, un trait de style présent sur les dernières nouvelles Volkswagen (Polo, Golf, Arteon). La nouvelle plateforme signifie également la présence des moteurs de dernières générations sous son capot, dont une version hybride qui devrait trouver son public, en cette période de bannissement du mazout. Cette dernière unit le 1.4 essence avec un moteur électrique et développe une puissance cumulée de 245 ch dans les modèles les plus puissants. On ne sait pas encore si VW lui laissera cette cavalerie. En tout cas, fiscalement pour les professionnels, mais aussi à la pompe pour les particuliers, cette version s'annonce très sobre. Pour le reste, on évoque des moteurs essence et Diesel de 1.5 et 2 litres. L'habitacle adopte une nouvelle planche de bord, un cockpit digital de dernière génération et un nouvel écran central pour l'infodivertissement et le GPS. Le changement de vitesse (des versions automatiques) s'opèrera via un petit "stick" (comme dans une Golf VIII) implanté juste à côté du volant. Pour le reste, le T7 va s'enrichir de tout l'attirail sécuritaire moderne, en plus d'équipements de confort inédits, à l'exemple d'un ensemble de caméras générant une vue 360°. Volkwagen évoque une ambiance de bord plus agréable générée notamment par des surfaces vitrées très généreuses et une modularité qui ira plus loin dans le souhait d'offrir le meilleur accueil à tous les occupants.