Le Subaru Solterra se présente sous les traits d'un crossover de 4,69 m de long qui ne se démarque du Toyota BZ4X que sur quelques points de détail. Parmi les rares différences, on peut citer d'autres genres, un calandre hexagonale, une signature lumineuse spécifique ou encore un volant classique en lieu et place du volant Joke monté par Toyota. Techniquement, les deux modèles sont identiques: on retrouve donc une batterie d'une capacité assez élevée de 74,5 kWh qui assure, à en croire Subaru, une autonomie de 530 km sur le Solterra à traction avant et de 460 km sur le Solterra bimoteur à traction intégrale.

Dans le premier cas, le moteur développe 150 kW, alors qu'il délivre 2 x 80 kW dans le second. La recharge peut se faire jusqu'à 6,6 kW en courant alternatif (AC) et jusqu'à 150 kW en courant continu (DC). Les tarifs belges ne sont pas encore connus, mais on sait d'ores et déjà que le modèle sera lancé à la mi-2022 au Japon, en Europe, en Amérique du Nord et en Chine. Si l'engin semble intéressant, au même titre que son frère quasi jumeau de chez Toyota, on est cependant en droit de se demander si l'avènement de la propulsion électrique ne va pas sonner pas le glas de l'originalité technique des Subaru, voitures attachantes s'il en est, avec leur emblématique moteur Boxer et leur originale transmission intégrale Symmetrical All-Wheel Drive.

Le Subaru Solterra se présente sous les traits d'un crossover de 4,69 m de long qui ne se démarque du Toyota BZ4X que sur quelques points de détail. Parmi les rares différences, on peut citer d'autres genres, un calandre hexagonale, une signature lumineuse spécifique ou encore un volant classique en lieu et place du volant Joke monté par Toyota. Techniquement, les deux modèles sont identiques: on retrouve donc une batterie d'une capacité assez élevée de 74,5 kWh qui assure, à en croire Subaru, une autonomie de 530 km sur le Solterra à traction avant et de 460 km sur le Solterra bimoteur à traction intégrale. Dans le premier cas, le moteur développe 150 kW, alors qu'il délivre 2 x 80 kW dans le second. La recharge peut se faire jusqu'à 6,6 kW en courant alternatif (AC) et jusqu'à 150 kW en courant continu (DC). Les tarifs belges ne sont pas encore connus, mais on sait d'ores et déjà que le modèle sera lancé à la mi-2022 au Japon, en Europe, en Amérique du Nord et en Chine. Si l'engin semble intéressant, au même titre que son frère quasi jumeau de chez Toyota, on est cependant en droit de se demander si l'avènement de la propulsion électrique ne va pas sonner pas le glas de l'originalité technique des Subaru, voitures attachantes s'il en est, avec leur emblématique moteur Boxer et leur originale transmission intégrale Symmetrical All-Wheel Drive.