La mondialisation pousse les constructeurs automobiles à se regrouper. Au printemps 2017, Opel et Peugeot/ Citroën ont conclu une alliance pour mieux se préparer à la bataille concurrentielle qui sévit actuellement. La mise en commun des forces et l'échange de savoir-faire et d'expérience ont donné, plus rapidement que prévu, des résultats positifs. Cela ouvre notamment des perspectives prometteuses pour Opel.

Les ingénieurs et les concepteurs d'Opel et de PSA travaillent ensemble sur des projets communs depuis un certain temps. La fusion était finalement la suite logique de cette collaboration. Un an et demi plus tard, l'intégration s'est déroulée comme prévu et les résultats ont dépassé des attentes pourtant élevées. Un partenariat chaleureux et fort est né de cette relation récente.

Le regroupement des forces crée des synergies qui permettent de réduire les coûts, ce qui confère à l'alliance plus de poids, renforce sa position concurrentielle et ouvre de nouveaux marchés. Tout cela est sans conséquence fâcheuse pour le client : les modèles Opel conservent leur identité et leur visage. Le passage à de nouvelles plates-formes et la mise en oeuvre de nouvelles technologies se font en dehors du champ de vision du public. Elles permettent de créer des produits qui allient le meilleur des deux mondes. Par exemple, les Opel Crossland X et Grandland X reposent sur des plates-formes PSA et sont techniquement étroitement liées aux Citroën C3 Aircross et Peugeot 3008. Néanmoins, les Crossland X et Grandland X demeurent imprégnés de l'ADN d'Opel. Opel reste synonyme de design dynamique, de fiabilité, de précision allemande et de technologie innovante à un prix abordable.

Offensive technologique en préparation

Officieusement, Opel prépare une offensive technologique majeure. À terme, le client Opel pourra opter pour un moteur à combustion interne classique ou pour une technologie alternative sous forme hybride rechargeable ou entièrement électrique pour chaque modèle. Le porte-parole d'Opel, Michel Retour, précise : " Tout évolue. Le changement est devenu la seule constante dans le monde de l'automobile d'aujourd'hui. La mobilité électrique, c'est l'avenir ! Reste à discuter le temps que prendra la transition. Il est certain qu'en 2019, la première Corsa électrique prendra la route et un hybride rechargeable Grandland X est en projet. D'ici 2024, un mode de propulsion alternatif doit être disponible pour chaque modèle. "

La mondialisation pousse les constructeurs automobiles à se regrouper. Au printemps 2017, Opel et Peugeot/ Citroën ont conclu une alliance pour mieux se préparer à la bataille concurrentielle qui sévit actuellement. La mise en commun des forces et l'échange de savoir-faire et d'expérience ont donné, plus rapidement que prévu, des résultats positifs. Cela ouvre notamment des perspectives prometteuses pour Opel. Les ingénieurs et les concepteurs d'Opel et de PSA travaillent ensemble sur des projets communs depuis un certain temps. La fusion était finalement la suite logique de cette collaboration. Un an et demi plus tard, l'intégration s'est déroulée comme prévu et les résultats ont dépassé des attentes pourtant élevées. Un partenariat chaleureux et fort est né de cette relation récente. Le regroupement des forces crée des synergies qui permettent de réduire les coûts, ce qui confère à l'alliance plus de poids, renforce sa position concurrentielle et ouvre de nouveaux marchés. Tout cela est sans conséquence fâcheuse pour le client : les modèles Opel conservent leur identité et leur visage. Le passage à de nouvelles plates-formes et la mise en oeuvre de nouvelles technologies se font en dehors du champ de vision du public. Elles permettent de créer des produits qui allient le meilleur des deux mondes. Par exemple, les Opel Crossland X et Grandland X reposent sur des plates-formes PSA et sont techniquement étroitement liées aux Citroën C3 Aircross et Peugeot 3008. Néanmoins, les Crossland X et Grandland X demeurent imprégnés de l'ADN d'Opel. Opel reste synonyme de design dynamique, de fiabilité, de précision allemande et de technologie innovante à un prix abordable. Officieusement, Opel prépare une offensive technologique majeure. À terme, le client Opel pourra opter pour un moteur à combustion interne classique ou pour une technologie alternative sous forme hybride rechargeable ou entièrement électrique pour chaque modèle. Le porte-parole d'Opel, Michel Retour, précise : " Tout évolue. Le changement est devenu la seule constante dans le monde de l'automobile d'aujourd'hui. La mobilité électrique, c'est l'avenir ! Reste à discuter le temps que prendra la transition. Il est certain qu'en 2019, la première Corsa électrique prendra la route et un hybride rechargeable Grandland X est en projet. D'ici 2024, un mode de propulsion alternatif doit être disponible pour chaque modèle. "