L'e-commerce est en progression depuis plusieurs années et l'actuelle pandémie de Covid-19 a encore accentué le mouvement, ce qui a conduit à la multiplication du nombre de camionnettes de livraison sur nos routes. Il ressort des chiffres publiés par Febiac que les immatriculations de véhicules utilitaires légers neufs ont sensiblement augmenté ces dernières années: de 60.000 unités en 2015, elles sont passés à 80.000 en 2019. La tendance s'et toutefois infléchie en 2020. Dans certains secteurs la demande de VUL est restée importante, notamment avec le développement de l'e-commerce, mais d'un autre côté le coronavirus a conduit nombre d'entreprises à reporter les investissements prévus en 2020. Aussi les immatriculations d'utilitaires légers neufs ont-elles reculé de 12% en 2020, même si elles restent supérieures à 70.000 unités.

Considérée sur une plus longue période, la croissance du marché des camionnettes est encore plus spectaculaire: entre 2000 et 2020, leur nombre sur nos routes a plus que doublé. D'un peu moins de 400.000 unités, on est passé à plus de 800.000 unités actuellement. On remarquera au passage que sur ces 829.416 VUL, 91,2% sont animés par un moteur Diesel. Sur le marché du neuf ce pourcentage s'élève même à 93,1%. Le moteur "à mazout" reste en effet une solution bien adaptée au secteur du transport. Et sur les véhicules lourdement chargés ou de plus gros gabarit, il reste intéressant pour réduire la consommation de carburant. On notera toutefois qu'en 2020, 990 acheteurs d'une camionnette neuve ont opté pour le gaz naturel, alors que 446 VUL neufs électriques ont trouvé preneur dans notre pays.

L'e-commerce est en progression depuis plusieurs années et l'actuelle pandémie de Covid-19 a encore accentué le mouvement, ce qui a conduit à la multiplication du nombre de camionnettes de livraison sur nos routes. Il ressort des chiffres publiés par Febiac que les immatriculations de véhicules utilitaires légers neufs ont sensiblement augmenté ces dernières années: de 60.000 unités en 2015, elles sont passés à 80.000 en 2019. La tendance s'et toutefois infléchie en 2020. Dans certains secteurs la demande de VUL est restée importante, notamment avec le développement de l'e-commerce, mais d'un autre côté le coronavirus a conduit nombre d'entreprises à reporter les investissements prévus en 2020. Aussi les immatriculations d'utilitaires légers neufs ont-elles reculé de 12% en 2020, même si elles restent supérieures à 70.000 unités. Considérée sur une plus longue période, la croissance du marché des camionnettes est encore plus spectaculaire: entre 2000 et 2020, leur nombre sur nos routes a plus que doublé. D'un peu moins de 400.000 unités, on est passé à plus de 800.000 unités actuellement. On remarquera au passage que sur ces 829.416 VUL, 91,2% sont animés par un moteur Diesel. Sur le marché du neuf ce pourcentage s'élève même à 93,1%. Le moteur "à mazout" reste en effet une solution bien adaptée au secteur du transport. Et sur les véhicules lourdement chargés ou de plus gros gabarit, il reste intéressant pour réduire la consommation de carburant. On notera toutefois qu'en 2020, 990 acheteurs d'une camionnette neuve ont opté pour le gaz naturel, alors que 446 VUL neufs électriques ont trouvé preneur dans notre pays.