Il y a deux façons de recevoir la nouvelle du Land Rover V8: les pro-écologies et anti-automobiles ne peuvent y voir qu'un manque de sens par rapport à la direction prise par l'ensemble du monde automobile; Mais pour les amoureux d'automobiles - encore nombreux - voilà un engin statutaire, puissant, intimidant, bref: passionnant. Cette version devient le Defender de série le plus puissant et rapide jamais commercialisé par la marque. L'expression ultime d'un pur 4x4 de luxe. Son 5 litres développe 525 ch, de quoi expédier l'engin ) 100 km/h en 5,2 secondes. Mais grce à son couple de 625 Nm, ce Defender V8 peut grimper au sommet des dunes les plus hostiles, ou tracter les attelages les plus imposants. Land Rover ne fait pas mystère des chiffres moins "tendances" de ce nouveau monstre, à commencer par une consommation moyenne de 14,5 l/100 km et des rejets de CO2 de ... 327 gr/km.

Le nouveau Defender, à gauche, et son célèbre prédécesseur, en bleu. Plus la même philosophie, mais une aura toujours percutante., GF
Le nouveau Defender, à gauche, et son célèbre prédécesseur, en bleu. Plus la même philosophie, mais une aura toujours percutante. © GF

Mode Dynamic

La particularité du Defender V8 tient aussi dans le mode Dynamic de son système de transmission intégrale Terrain Response. Grce à ce mode, le Defender revendique un rythme et un comportement routier (sur asphalte) bien plus efficace, histoire de pouvoir se mesurer aux références allemandes des SUV de grand luxe et hautes performances. Pour ce faire, l'engin profite d'un matériel et de réglages plus pointus (freins, suspensions). Pour le look, on reconnat le Defender V8 à sa quadruple sortie d'échappement, à ses jantes de 22 pouces, ou encore à ses étriers de frein peints en bleu. Cela dit, de nombreuses possibilités d'équipement et de personnalisation complèteront l'équipement de ce 4x4 de luxe. A bord, les toutes dernières technologies développés par le groupe JLR sont de série, et le confort le plus soyeux est promis aux occupants. On est bien loin des anciens Defender à l'équipement spartiate et à la présentation "agricole". Engin à part, le Defender V8 se réserve à une frange fortunée capable d'investir au moins 120.100 euros dans son achat (version 90, entrès de gamme). Comptez 3.700 euros de plus plus la version longue 110.

Il est loin le temps de l'habitacle spartiate et pas vraiment confortable des anciens Defender..., GF
Il est loin le temps de l'habitacle spartiate et pas vraiment confortable des anciens Defender... © GF
Il y a deux façons de recevoir la nouvelle du Land Rover V8: les pro-écologies et anti-automobiles ne peuvent y voir qu'un manque de sens par rapport à la direction prise par l'ensemble du monde automobile; Mais pour les amoureux d'automobiles - encore nombreux - voilà un engin statutaire, puissant, intimidant, bref: passionnant. Cette version devient le Defender de série le plus puissant et rapide jamais commercialisé par la marque. L'expression ultime d'un pur 4x4 de luxe. Son 5 litres développe 525 ch, de quoi expédier l'engin ) 100 km/h en 5,2 secondes. Mais grce à son couple de 625 Nm, ce Defender V8 peut grimper au sommet des dunes les plus hostiles, ou tracter les attelages les plus imposants. Land Rover ne fait pas mystère des chiffres moins "tendances" de ce nouveau monstre, à commencer par une consommation moyenne de 14,5 l/100 km et des rejets de CO2 de ... 327 gr/km.La particularité du Defender V8 tient aussi dans le mode Dynamic de son système de transmission intégrale Terrain Response. Grce à ce mode, le Defender revendique un rythme et un comportement routier (sur asphalte) bien plus efficace, histoire de pouvoir se mesurer aux références allemandes des SUV de grand luxe et hautes performances. Pour ce faire, l'engin profite d'un matériel et de réglages plus pointus (freins, suspensions). Pour le look, on reconnat le Defender V8 à sa quadruple sortie d'échappement, à ses jantes de 22 pouces, ou encore à ses étriers de frein peints en bleu. Cela dit, de nombreuses possibilités d'équipement et de personnalisation complèteront l'équipement de ce 4x4 de luxe. A bord, les toutes dernières technologies développés par le groupe JLR sont de série, et le confort le plus soyeux est promis aux occupants. On est bien loin des anciens Defender à l'équipement spartiate et à la présentation "agricole". Engin à part, le Defender V8 se réserve à une frange fortunée capable d'investir au moins 120.100 euros dans son achat (version 90, entrès de gamme). Comptez 3.700 euros de plus plus la version longue 110.