Le parti d'opposition a déposé une proposition de résolution en ce sens, voulant notamment pousser le gouvernement à dévoiler son calendrier 2025-2035, selon un communiqué de la députée centriste Gladys Kazadi.

L'exécutif Vervoort compte sortir du diesel au plus tard pour 2030 et de l'essence et du LPG au plus tard pour 2035, dans le cadre de sa mise en oeuvre progressive de la zone à basses émissions (LEZ) destinée à améliorer la qualité de l'air. Les nouveaux jalons pour la période 2025-2035 auraient dû être annoncés l'an dernier, mais ils se font attendre.

"Le salon de l'auto virtuel touche à sa fin. Des milliers d'automobilistes achètent des véhicules, neufs ou d'occasion, mais sans savoir s'ils pourront encore circuler dans Bruxelles après 2025. Les études ne sont toujours pas terminées, les négociations au sein de la majorité n'ont donc pas pu être entamées et c'est sans compter le travail législatif qui devra se poursuivre en aval. Les citoyens ne seront pas fixés avant plusieurs mois encore", a déploré Gladys Kazadi.

Le cdH réclame au ministre Alain Maron (Ecolo) tous les éclaircissements nécessaires pour la fin de cette année au plus tard.

La fédération pétrolière belge, quant à elle, considère que les véhicules soumis aux nouvelles normes Euro6d et Euro6temp, homologuées depuis 2020, n'ont plus d'impact sur la qualité de l'air. Les émissions de particules fines et de NOx seront largement conformes aux seuils d'émissions atmosphériques, selon elle.

Le parti d'opposition a déposé une proposition de résolution en ce sens, voulant notamment pousser le gouvernement à dévoiler son calendrier 2025-2035, selon un communiqué de la députée centriste Gladys Kazadi.L'exécutif Vervoort compte sortir du diesel au plus tard pour 2030 et de l'essence et du LPG au plus tard pour 2035, dans le cadre de sa mise en oeuvre progressive de la zone à basses émissions (LEZ) destinée à améliorer la qualité de l'air. Les nouveaux jalons pour la période 2025-2035 auraient dû être annoncés l'an dernier, mais ils se font attendre. "Le salon de l'auto virtuel touche à sa fin. Des milliers d'automobilistes achètent des véhicules, neufs ou d'occasion, mais sans savoir s'ils pourront encore circuler dans Bruxelles après 2025. Les études ne sont toujours pas terminées, les négociations au sein de la majorité n'ont donc pas pu être entamées et c'est sans compter le travail législatif qui devra se poursuivre en aval. Les citoyens ne seront pas fixés avant plusieurs mois encore", a déploré Gladys Kazadi. Le cdH réclame au ministre Alain Maron (Ecolo) tous les éclaircissements nécessaires pour la fin de cette année au plus tard. La fédération pétrolière belge, quant à elle, considère que les véhicules soumis aux nouvelles normes Euro6d et Euro6temp, homologuées depuis 2020, n'ont plus d'impact sur la qualité de l'air. Les émissions de particules fines et de NOx seront largement conformes aux seuils d'émissions atmosphériques, selon elle.