Les voitures essence ont représenté 56,7% des nouvelles inscriptions, contre 50,3% un an plus tôt. Les voitures électriques ont légèrement accru leur position, passant à 2% du total, contre 1,5% en 2017. Les hybrides représentaient elles 3,8% des nouvelles voitures mises sur le marché européen (2,8% en 2017). Ces deux dernières catégories restent donc assez marginales, bien que leur popularité tende à grandir. Selon l'ACEA, les inscriptions de ces voitures ont connu une croissance de 21,1% au dernier trimestre 2018. Une hausse largement poussée par les voitures électriques (+33,1%).

Les voitures essence ont représenté 56,7% des nouvelles inscriptions, contre 50,3% un an plus tôt. Les voitures électriques ont légèrement accru leur position, passant à 2% du total, contre 1,5% en 2017. Les hybrides représentaient elles 3,8% des nouvelles voitures mises sur le marché européen (2,8% en 2017). Ces deux dernières catégories restent donc assez marginales, bien que leur popularité tende à grandir. Selon l'ACEA, les inscriptions de ces voitures ont connu une croissance de 21,1% au dernier trimestre 2018. Une hausse largement poussée par les voitures électriques (+33,1%).