La Corvette, c'est un mythe de l'histoire automobile américaine, de la passion "100% pétrole" qui, depuis longtemps aussi conquis le coeur des Européens. Huit générations font rêver les passionnés depuis plus de 67 ans. Des sportives de caractère, pas les plus efficaces sur circuit (où la Corvette a rarement brillé), mais une âme et tout un symbole. Une âme qui vient pourtant de changer radicalement avec la huitième et dernière génération, car si jusqu'ici les Corvette possédaient un moteur à l'avant, il passe désormais en position centrale arrière (entre les sièges et les roues arrière), une architecture plus proche de l'esprit européen et, donc, de l'efficacité sportive pure. La nouvelle Corvette Stingray se décline en coupé et (semi-) cabriolet et est en rupture stylistique avec le profil familier des Corvette (jusque la génération C7) et ce en raison du changement d'architecture.

Capot moins long, poupe plus puissante, la Corvette adopte une allure proche de celle des bolides européens., GF
Capot moins long, poupe plus puissante, la Corvette adopte une allure proche de celle des bolides européens. © GF

20 ch de moins

Au coeur de la nouvelle Corvette Stingray, le V8 LT2 Small Block de 6,2 litres de dernière génération de Chevrolet, sans turbocompresseur, ce qui en fait le dernier des dinosaures en son genre. Il est couplé à une nouvelle transmission automatique à double embrayage à huit rapports, là aussi dans un esprit plus européen. Dans sa version "UE" soumise à des normes environnementales plus drastiques, il perd 20 ch, mais en conserve toute de même 475, suffisamment de quoi accélérer de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes et pointer à près de 300 km/h. Chaque nouvelle Corvette vendue en Europe le sera avec, d'office le Pack Performance Z51 qui maximise l'efficacité dynamique grâce à ses amortisseurs réglables, ses freins Brembo surdimensionnés, son différentiel à glissement limité électronique, son échappement libéré et un train de pneus Michelin Pilot Sport 4S. Les Corvette européennes sont également importées en version 2LT, à l'équipement complet et luxueux. Cela dit, les éditions de lancement qui annoncent l'arrivée de la Corvette sous nos contrées sont proposées en finition 3LT, le plus haut niveau de finition Corvette disponible.

Chevrolet a promis un habitacle mieux soigné., GF
Chevrolet a promis un habitacle mieux soigné. © GF

Prix de vente

Pour l'heure, l'importation organisée depuis la Suisse ne mentionne que le prix de départ en Allemagne (où une TVA de 19% est appliquée), soit 99.000 euros en coupé et 106.000 en cabriolet, "concurrentiels" par rapport aux bolides de la concurrence. Cette nouvelle Corvette Stingray sera exposée chez les concessionnaires européens à partir d'octobre 2021.

La Corvette, c'est un mythe de l'histoire automobile américaine, de la passion "100% pétrole" qui, depuis longtemps aussi conquis le coeur des Européens. Huit générations font rêver les passionnés depuis plus de 67 ans. Des sportives de caractère, pas les plus efficaces sur circuit (où la Corvette a rarement brillé), mais une âme et tout un symbole. Une âme qui vient pourtant de changer radicalement avec la huitième et dernière génération, car si jusqu'ici les Corvette possédaient un moteur à l'avant, il passe désormais en position centrale arrière (entre les sièges et les roues arrière), une architecture plus proche de l'esprit européen et, donc, de l'efficacité sportive pure. La nouvelle Corvette Stingray se décline en coupé et (semi-) cabriolet et est en rupture stylistique avec le profil familier des Corvette (jusque la génération C7) et ce en raison du changement d'architecture. Au coeur de la nouvelle Corvette Stingray, le V8 LT2 Small Block de 6,2 litres de dernière génération de Chevrolet, sans turbocompresseur, ce qui en fait le dernier des dinosaures en son genre. Il est couplé à une nouvelle transmission automatique à double embrayage à huit rapports, là aussi dans un esprit plus européen. Dans sa version "UE" soumise à des normes environnementales plus drastiques, il perd 20 ch, mais en conserve toute de même 475, suffisamment de quoi accélérer de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes et pointer à près de 300 km/h. Chaque nouvelle Corvette vendue en Europe le sera avec, d'office le Pack Performance Z51 qui maximise l'efficacité dynamique grâce à ses amortisseurs réglables, ses freins Brembo surdimensionnés, son différentiel à glissement limité électronique, son échappement libéré et un train de pneus Michelin Pilot Sport 4S. Les Corvette européennes sont également importées en version 2LT, à l'équipement complet et luxueux. Cela dit, les éditions de lancement qui annoncent l'arrivée de la Corvette sous nos contrées sont proposées en finition 3LT, le plus haut niveau de finition Corvette disponible. Pour l'heure, l'importation organisée depuis la Suisse ne mentionne que le prix de départ en Allemagne (où une TVA de 19% est appliquée), soit 99.000 euros en coupé et 106.000 en cabriolet, "concurrentiels" par rapport aux bolides de la concurrence. Cette nouvelle Corvette Stingray sera exposée chez les concessionnaires européens à partir d'octobre 2021.